Apocalypse 2 : 8-11

Écris à l'ange de l'Église de Smyrne :
Voici ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort, et qui est revenu à la vie :
Je connais ta tribulation et ta pauvreté (bien que tu sois riche), et les calomnies de la part de ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan.
Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.
Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises :
Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort.

Introduction

La lettre pour l'église de Smyrne est un encouragement car elle montre que Celui qui est le maître de la vie et de la mort est présent et contrôle les évènements. Dans ces quatre versets, il y a constamment une confrontation directe entre la vie et la mort, mais à la fin, c'est la vie qui gagne.
Ainsi, Cette lettre ne répond pas directement à la question : « pourquoi l'épreuve ? » mais elle enhardit le chrétien en dépeignant la fin de toute chose pour celui qui se confie dans le Seigneur : la vie.

En écrivant à une église locale, en opposition à écrire à une personne en particulier, la Parole nous exhorte aussi à nous souvenir des frères et sœurs persécutés parce que l'Église universelle de Christ est un corps dans lequel chaque vrai chrétien en fait partie selon qu'il est écrit :

Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui
1 Corinthiens 12 :26

1. Celui qui parle

L'auteur de cette lettre est Jésus-Christ. Il reprend un titre du chapitre premier :

Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J'étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.
Apocalypse 1 : 18

Le titre « le premier et le dernier », titre équivalant à « l'alpha et l'oméga » (première et dernière lettre de l'alphabet grec), évoque la victoire maîtrisée de Jésus-Christ sur son ennemi :
la mort. Il est au commencement de tout et Lui seul subsistera à tout jamais. Cela signifie que hors de Lui, rien ne restera. Ceci est important parce qu'entre le début de toute chose (la création) et la fin (vie éternelle), le Messie est passé par la mort.

Pourquoi le Messie a-t-Il dû mourir ?
Le Messie est mort pour que tout pécheur ait la possibilité de vivre, selon qu'il est écrit :

Et presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon.
Hébreux 9 : 22

En effet, à cause de notre première offense envers Dieu dans notre vie, nous méritons la mort. Dieu est trop saint, trop pur pour accepter la moindre souillure. Ainsi, face à la condamnation divine, il faut un pardon divin. C'est ce que le verset suivant explique :

Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l'Esprit
1 Pierre 3 : 18

Oui Christ a été mis à mort mais son histoire ne se termine pas là. Il est revenu à la vie, comme le passage dans le Livre d'Apocalypse l'affirme.

Ainsi, avant que la lettre à l'église de Smyrne parle de la mort des croyants, Jésus rappelle que la mort, Il la connait, il l'a combattu et il en est sorti victorieux. Pour preuve, il est ressuscité !

2. Ce qui est bon

Les chrétiens de la ville de Smyrne ont connu une double répression : de la part des romains et de la part des juifs mais le Seigneur indique aux chrétiens de Smyrne qu'Il sait tout cela. Il connait les tribulations par lesquelles ils sont passés.

Les romains persécutaient les chrétiens parce que ces derniers refusaient de rendre un culte à l'empereur romain, qui devait être adoré comme un dieu et les juifs les calomniaient parce que ces juifs étaient trop endurcis du cœur pour ne pas avoir reconnu en Jésus le Christ.

D'un point de vue humain, les conséquences ont été désastreuses sur le plan social et économique. Méprisés de la ville, les chrétiens trouvaient avec difficulté un gagne-pain et comme si cela ne suffisait pas, ils étaient expropriés. Devenir chrétien exposait à la pauvreté matérielle :

En effet, vous avez eu de la compassion pour les prisonniers, et vous avez accepté avec joie l'enlèvement de vos biens, sachant que vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours.
Hébreux 10 : 34

Les chrétiens de Smyrne sont un modèle pour les chrétiens de tous les temps parce qu'ils ont préféré le vrai trésor aux richesses de ce monde.
En effet, pourquoi le Seigneur a-t-il dit : « Je connais… ta pauvreté bien que tu sois riche » ? Quelle est la richesse que le chrétien possède ? Cette richesse que le chrétien possède est le royaume de Dieu.

Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L'homme qui l'a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a, et achète ce champ.
Matthieu 13 : 44

Le chrétien est entré dans le royaume de Dieu en plaçant sa foi dans les mérites de Christ, c'est-à-dire grâce à sa mort et sa résurrection, selon qu'il est écrit :

Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.
Matthieu 18 : 3

Aucun homme ne peut voler ce trésor parce que lorsque Jésus rachète une personne, rien ne peut plus le séparer de Lui, selon qu'il est écrit :

Je (Jésus) leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main.
Jean 10 : 28

Devenir chrétien peut donc conduire à s'exposer à des représailles humaines mais le chrétien sait qu'il a trouvé le vrai bonheur, la vraie richesse.

Le Seigneur voit ces tribulations, et parce qu'Il les voit, Il fortifie aussi l'âme de son disciple.

3. Ce qui est mauvais

Dans cette lettre, nous voyons qu'il n'y a aucun reproche. Est-ce à dire que cette église est parfaite ? Non, tant qu'ils sont sur terre, les chrétiens ont besoin de grandir chaque jour.

Ceci étant dit, nous devons aussi remarquer que, d'une manière générale, ce sont les églises persécutées qui sont les plus ferventes. En effet, la source du manque de zèle dans nos églises occidentales est la relative richesse matérielle couplée à une relative liberté d'expression. Remarquons donc simplement que les plus grands réveils, d'un point de vue quantitatif, se passent les pays les plus improbables. Les chrétiens qui montrent le plus de zèle sont dans les pays où le christianisme est réprimandé. En occident, le diable ne nous a pas tués par la force, alors il nous éloigne de la Bible en nous endormant par l'amour de soi, le relativisme, l'humanisme et l'intellectualisme.

La réflexion pour les chrétiens en occident est donc de se rester prudents car si les églises sont libres, leur message peut se diluer dans le temps. Jésus a dit :

Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.
Jean 15 : 20

Nous ne cherchons pas la persécution et nous louons le Seigneur que dans notre pays nous sommes libres de proclamer le nom de Jésus mais, nous voulons faire le choix de ne pas être plus grand que le maître dans le message que nos églises proclament.

4. Ce qui reste à faire

Dans sa grâce, le Seigneur est venu dans cette ville pour rendre libres les pécheurs par l'écoute de sa Parole. Et que reste-t-il à faire ? Être sans crainte et rester fidèle au message de l'Évangile.

Comment peut-on rester sans crainte dans de telles circonstances ?
Le Seigneur rassure les siens en leur annonçant ce qui va arriver. Le Seigneur annonce que quelques-uns seront emprisonnés à cause de leur foi. Ils seront contraints de renoncer à Christ au péril de leur vie, mais le Seigneur demande d'être un témoin fidèle jusqu'à la mort. En effet, un homme peut-il ôter la vie éternelle que Jésus donne ? Selon le verset qui suit, la réponse est non :

C'est donc avec assurance que nous pouvons dire : Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien ; Que peut me faire un homme ?
Hébreux 13 : 6

Nous pouvons prendre pour exemple de fidélité l'un des pasteurs de l'époque de cette église de Smyrne : Polycarpe, mort pour sa foi en 155 ou 167 selon diverses sources. Il a dit sur le bucher : « Pendant 86 ans, j'ai servi le Seigneur et Il ne m'a jamais fait défaut ; comment alors pourrais-je renier mon Roi et mon Sauveur ». Si le chrétien meurt avec Christ, il a l'assurance qu'il ressuscitera aussi avec Christ.

Pourquoi rester fidèle au message de l'Évangile?
Il faut comprendre le vrai enjeu d'une persécution. Vues de l'extérieur, certaines personnes ne pourraient y voir uniquement la perte du petit confort personnel du chrétien. Mais l'enjeu est tout autre : c'est un combat entre Jésus et Satan. C'est pour cela que Jésus a nommé la synagogue de Smyrne : la synagogue de Satan.

En effet, si Dieu a permis d'arracher à l'ennemi de nos âmes, le diable, un certain nombre de gens, peut-être que Dieu a en vu le reste des ceux qui sont encore sous l'esclavage de l'idolâtrie. De plus, rester fidèle au message de l'Évangile permet aussi de manifester la gloire de Dieu aux habitants de Smyrne, quelle que soit la réponse qu'ils donnent.

Le chrétien est mort à lui-même lors de sa conversion et il voue le reste de sa vie à la gloire de Jésus-Christ.

Christ est ma vie, et la mort m'est un gain.
Philippiens 1 : 21

5. Promesse au vainqueur

Une foi de plus, le vainqueur est celui qui écoute et qui se confie dans le message qu'il entend.

La promesse que le Seigneur accorde à ses fidèles est que la seconde mort ne les concernera pas. Avant de parler de la seconde mort, voyons ce qu'est la première.

il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement
Hébreux 9 : 27

La Bible nous dit que tous les hommes mourront physiquement une fois. Suite à cette mort, nous rencontrerons tous Dieu de deux manières différentes :
Si de notre vivant nous avons cru en Jésus-Christ, il sera notre avocat et nous serons ressuscités pour la vie éternelle. Si nous avons rejeté le Messie de notre vivant, nous aurons Jésus-Christ comme juge et à cause de nos péchés, nous connaîtrons la seconde mort : le tourment éternel, selon qu'il est écrit :

Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.
Apocalypse 20 : 6
Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.
Apocalypse 21 : 8

Conclusion

Rappelons-nous que le massage est adressé à l'église locale. Cela signifie que nous, qui avons pour Roi Jésus-Christ, nous devons persévérer ensemble dans la fidélité du message de l'Évangile. Même si notre pays vit une paix relative, n'oublions jamais ceux qui souffrent et qui continuent d'annoncer le message de l'Évangile.

Jésus a voulu que tous les chrétiens ne fassent qu'un seul corps. Lors de sa prière, il dit :

Père saint, garde en ton nom ceux que tu m'as donnés, afin qu'ils soient un comme nous
Jean 17 : 11

Le piège pour les églises est de se laisser désunir par l'épreuve. Nous vivrons ensemble la gloire de la vie éternelle alors vivons ensemble l'annonce de la bonne nouvelle en Jésus-Christ.

Pour finir, je voudrais réécrire la demande d'un frère en Christ vivant dans un pays où l'on persécute les chrétiens :
« Ne prie pas pour moi. Prie avec moi. Tu vois la différence ? Quand tu pries pour moi, tu pries pour ma sécurité, pour mon bien-être. Non, simplement, prie avec moi pour que --mes compatriotes religieux-- viennent à Jésus »