Introduction

Cela fait longtemps que j’ai eu à cœur de parler de l’assurance du salut du chrétien. Dans un premier billet (lire ici), j’avais déjà évoqué qu’il n’est pas possible de perdre son salut. Cette nouvelle étude abordera l’autre moitié de la question. En effet, pour être complet, il faut aussi parler de l’assurance du salut.

Lorsque je lis ma Bible, j’ai l’assurance de mon salut parce que cela dépend de ce que Dieu fait et non de ce que je fais. Nous verrons plusieurs versets qui parlent d’eux-mêmes, mais avant, il me parait indispensable de (re)définir le salut que Dieu veut opérer dans nos vies grâce à l’œuvre de Jésus-Christ par la puissance du Saint-Esprit.

Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée.
Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus Christ, qui s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres.
Tite 2 : 11-14

Ces 4 versets montrent comment le Dieu d’Abraham apporte la bénédiction du salut à toutes les familles de la terre :

  • C'est Lui qui nous enseigne à renoncer au péché.
  • C'est Lui qui nous enseigne à attendre le retour de notre sauveur Jésus-Christ.
  • C'est Lui qui nous rachète.
  • C'est Lui qui fait de nous son peuple.

Ce que le chrétien doit bien comprendre en ce qui concerne le salut, c’est que c’est Dieu qui agit et nous sommes les bénéficiaires de son action. C’est ça la bonne nouvelle de l’Évangile : Dieu est notre Père.

Je me souviens de toutes les fois où j’ai appris à marcher à chacun de mes cinq enfants. Pour qu’ils fassent leur expérience, j’ai permis qu’ils fassent quelques chutes, mais jamais au point qu’ils se blessent et ne puissent plus jamais marcher. Notre Père céleste agit de la même manière envers nous.

Ainsi, la réussite de notre marche terrestre est entre les mains de notre Dieu tout-puissant, et ça, c’est la meilleure des nouvelles. Autrement dit, la pire des nouvelles serait que notre sanctification dépend de nos œuvres !

C'est pourquoi nous pouvoons nous décharger sur Lui avec une pleine confiance car Lui-même prend soin de nous.

Pour détailler ces propos, je vais partager simplement 5 versets qui me sont très chers, car ils montrent comment Dieu prend soin de la sanctification de ses enfants.

Philippiens 1 : 6

Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ.

Quelle est l’œuvre que Dieu a commencée en nous ? Le verset précédant nous informe qu’il s’agit de la participation à l’Évangile que prend l’église locale de Philippes (ville en Macédoine).

La bonne nouvelle de l’Évangile commence par la conversion, puis vient la sanctification et elle se finit par la glorification quand Jésus-Christ reviendra. Et au milieu de tout cela, il y a les actions d’évangélisation, car un chrétien redistribue toujours ce que Dieu lui a donné.

Si ces différents aspects du salut dépendaient de ma capacité à accomplir ce que Dieu attend de moi, il est certain que je n’arriverai jamais au bout du voyage. Mais j’ai la pleine assurance que Dieu ne permet pas que je tombe si bas que je dois renoncer à parcourir le chemin qui mène à la vie éternelle, car ce verset montre que c’est sur Lui que repose la réussite de mon cheminement.

Quelle joie de savoir que c’est lui qui rendra parfaites les bonnes œuvres qu’Il a préparées d’avance pour moi !

Venons donc à Lui sans peur, par la prière par exemple, mais avec la certitude d'être accuelli.

1 Thessaloniciens 5 : 23-24

Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ ! Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera. 

Durant notre séjour sur terre, nous nous donnons entièrement au Seigneur depuis le jour de notre conversion. Voyant cela, l’ennemi de nos âmes nous désigne comme cible prioritaire. Nous sommes alors assaillis de tous les côtés ; tout notre être est sous le feu du diable pour nous amener à pécher dans le but de nous privés de la présence de Dieu :

  • Notre Esprit : Satan fera tout pour éteindre notre communion avec l’Esprit, pour nous ôter la joie de notre salut.
  • Notre âme : Satan fera tout pour nous rendre amers, tristes, rancuniers ou aigris.
  • Notre corps : Si ça ne suffit pas, Satan essayera de nous arrêter en nous faisant pécher physiquement.

Vous imaginez si nous étions livrés à nous-mêmes face à l’adversaire !!! Pourrions-nous être vraiment exempts de tout péché si le Seigneur n’intervient pas ?

Dieu nous sauve et Il le fait parfaitement et entièrement : Il nous sanctifie en nous pardonnant et en nous purifiant lorsque nous nous repentons. Et c’est Lui-même qui le fait !

Ça, c’est une très bonne nouvelle parce que je ne vois pas comment je pourrais m’en sortir tout seul...

Approchons-nous donc de Lui, en lisant assidument sa Parole, pour trouver de l'aide au temps convenable.

1 Pierre 5 : 10

Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

La sanctification revêt la notion de croissance. Nous croissons spirituellement. Pour bien comprendre ce que cela veut dire, nous devons revenir dans le 1er chapitre aux Philippiens où il est écrit :

Et ce que je demande dans mes prières, c’est que votre amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence pour le discernement des choses les meilleures, afin que vous soyez purs et irréprochables pour le jour de Christ, remplis du fruit de justice qui est par Jésus Christ, à la gloire et à la louange de Dieu. (Philippiens 1 : 9-11).

Grandir spirituellement signifie :

  • Notre amour pour Dieu augmente.
  • Notre amour fraternel augmente.
  • Notre connaissance de la Bible augmente.
  • Notre discernement pour éviter les pièges du diable augmente.
  • Notre discernement pour accomplir la justice de Dieu augmente.

C’est pour cela que la Bible illustre la conversion par une nouvelle naissance et sanctification par un homme mûr. Ainsi, je reconnais qu’à chaque fois que j’ai lâché la main du Seigneur, j’ai reculé ; du moins, j’ai eu ce sentiment. Mais par la foi, je me rends compte que le Seigneur m’a perfectionné quand même.

Je sais que ça peut paraitre orgueilleux de dire ça, mais en fait, pas du tout, et bien au contraire même : je m’en rends compte seulement parce que parfois je me surprends de ne plus faire certaines choses presque à mon insu. Alors je me dis : qui a changé mon cœur sans que je m’en aperçoive ?
Où alors, j’ai des périodes de grande soif de la Parole de Dieu bien que je sois trop fainéant pour lire quoi que ce soit !

Je lis que Dieu Lui-même me perfectionne et je le constate humblement, car je sais que ça ne pouvait pas venir de moi. Ma prière est simplement celle-ci : merci Seigneur et ne permets plus que je Te lâche la main.

Recherchons donc sa présence au milieu des frères et sœurs, pour êtres perfectionnés ensemble.

1 Corinthiens 1 : 8

Il (Dieu) vous affermira aussi jusqu’à la fin, pour que vous soyez irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus Christ.

Ce verset me permet d’aborder le point capital : serai-je prêt quand Jésus reviendra chercher son Église et qu’Il jugera la terre ?

Une fois de plus, si cela dépendait de mes efforts, cette question serait très stressante. Mais ce verset, ainsi que tous ceux cités précédemment nous informent que c’est Dieu nous affermira pour nous rendre irréprochables le jour du retour du Messie.

  • Savoir cela ne nous donne-t-il pas la force et l’envie de le servir davantage ?
  • Savoir cela ne nous donne-t-il pas la joie de louer davantage ?
  • Savoir cela ne nous donne-t-il pas le zèle d’annoncer aux autres le salut davantage ?

2 Corinthiens 3 : 18

et nous tous qui, le visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l’éclat ne cesse de grandir. C’est là l’œuvre du Seigneur, c’est-à-dire de l’Esprit.

Je conclus avec ce verset que je cite exceptionnellement dans la version du Semeur. Ce passage montre comment Dieu nous a transformés pour être prêt à vivre l’Éternité dans sa présence. Nous apprenons que l’œuvre de Dieu est de nous transformée parfaitement à l’image de Jésus-Christ.

Ainsi, tout ce que nous vivons est permis par Dieu, car ce sont ces circonstances qui font que Dieu nous transforme. Cette transformation est illustrée dans la Bible par le changement de cœur :

je (Dieu) répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. (Ézéchiel 36 : 25-27)

Vous savez, au moment où j’écris ces lignes, je suis personnellement éprouvé et tourmenté de diverses manières. Pour certaines choses, c’est à cause de mon péché, pour d’autres choses, ça m’affecte sans que j’en sois la cause.

Mais dans tous les cas, j’ai au fond de mon cœur cette assurance que Dieu a vraiment mon salut entre Ses mains et quand Jésus reviendra, l’œuvre de Dieu aura agi sur moi de sorte que je serai prêt.

Mais ce qui me réjouit encore plus, c’est de savoir que tous les chrétiens, nés de nouveau, seront aussi prêts et nous formerons une grande chorale pour louer notre Sauveur et Seigneur Jésus-Christ qui nous aura parfaitement sauvés.

Comme mot final, je vous laisse avec cette exhortation :

déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. (1 Pierre 5 : 7)