Introduction

La nouvelle année est un bon prétexte pour renouveler notre communion avec Dieu et ainsi repartir d'un nouveau zèle. Je souhaite vous partager cette petite méditation si telle est votre prière en ce mois de janvier ; mais cela reste vrai aussi les autres mois en fait ...

Vouloir renouveler notre zèle pour le Seigneur est toujours bon, car nous devons tenir ferme jusqu'à ce que le Seigneur revienne nous chercher. En attendant, rappelons-nous que dans le bon combat de la foi, l'ennemi de nos âmes, Satan, cherchera toujours à nous mettre à terre. Laissons donc le Seigneur agir par la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, que Dieu a répandu sur nous avec abondance par Jésus Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle (Tite 3 : 6-7)

Cela est d'autant plus indispensable si l'année (ou les années ...) qui s'est écoulée a été entachée par le péché. Ce péché peut avoir pour source notre propre cœur (inconduite, idolâtrie, excès d'orgueil ...) ou alors nous avons été éclaboussés par le péché d'un autre et nous avons chuté (amertume, révolte, découragement et manque de zèle pour vivre la vie de sainteté que Dieu nous réserve ...).

Dans tous les cas, saisissons l'ambiance de la nouvelle année pour repartir d'un nouveau zèle avec/pour le Seigneur.

Nous allons voir 3 passages qui montrent qu'au comment, ou au recommencement, Dieu doit être au centre de toute notre vie, de notre âme et de notre pensée. C'est le seul moyen pour repartir efficacement avec un nouveau zèle, c'est-à-dire, dans la conformité que sa sainteté exige.

Premier passage : Genèse 1 : 1

Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. (Genèse 1 : 1)

Les premiers mots de la Bible parlent du commencement. Et au commencement, il est question de Dieu. Pour la suite de partage, je considère que le commencement est la même situation qu'un recommencement...

Si nous voulons repartir d'un nouveau cœur pour cette année 2017, Dieu doit être au commencement. Cela signifie que notre créateur doit être la source et le but de la nouvelle vie à laquelle nous aspirons.

Dans ce verset, la Bible nous dit que Dieu a commencé par créer les cieux et la terre. Cela veut dire que la source de toute bénédiction que nous pouvons espérer recevoir pour notre vie sur terre devrait venir de Lui. Attendons-nous à tout recevoir de Lui et de Lui seul.

Le roi David dira :

L'Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien. (Psaume 23 : 1)

David a toujours tout refusé des hommes, comme Abraham avant lui. Même pour acquérir une terre pour faire un sacrifice, il a préféré le payer afin d'être redevable qu'envers Dieu. Si nous mettons Dieu au commencement de notre nouveau départ, ne comptons pas sur l'aide des hommes, mais seulement celle de Dieu. Cela aura pour conséquence qu'on passera plus de temps dans la prière qu'à solliciter untel ou untel pour nous sauver.

Si Dieu est la source que nous recherchons, Il sera tout naturellement notre but et nous aurons le cœur rempli des sentiments que Paul partagaitent à Timothée :

Au roi des siècles, immortel, invisible, seul Dieu, soient honneur et gloire, aux siècles des siècles ! Amen ! (1 Timothée 1 : 17)

Notre redémarrage sera conforme à la volonté de Dieu, car nous chercherons uniquement sa gloire.

Souvenons-nous que lorsque Dieu finit de créer le ciel, la terre, la nature et les animaux, cela était bon. De plus, lorsqu'Il créa Adam et Ève et qu'Il leur donna la création, cela était très bon.
Si nous mettons Dieu au centre de notre nouvelle année, nous vivrons ce que Dieu a fait de meilleur. Ainsi, suivons l'exhortation de l'apôtre Paul :

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. (Romains 1 : 2)

Deuxième passage : Jean  1 : 1

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu (Jean 1 : 1 & 14)

La Bible ajoute ici une précision à Genèse 1 : 1 pour ceux et celles qui veulent renouveler leur communion avec Dieu. Comme nous avons vu dans le premier passage, c'est qu'il est primordial, c'est de mettre Dieu à la première place dans notre vie et de Le mettre comme but ultime. Mais ce passage nous enseigne ce que Dieu attend plus précisément : Il veut que ce soit le Dieu révélé dans la Bible qui soit au centre.

En effet, si nous lisons simplement Genèse 1, nous constaterons que Dieu se manifeste uniquement par sa Parole : Il dit et la chose arrive. Il n'est pas étonnant que l'apôtre Jean nous précise qu'au commencement de toute chose, il y a surtout la Parole de Dieu.

Si nous voulons mettre Dieu au centre de notre vie, c'est bien, mais nous ne devons pas mettre n'importe quel dieu : nous devons mettre le Dieu qui s'est révélé dans les Saintes Écritures.

Cela est important, car cela signifie que nous ne suivrons pas un faux dieu selon notre propre conception, ni selon la conception d'un homme religieux, ni même selon la conception d'une religion, mais nous suivrons directement le véritable créateur selon sa propre Parole.

Cela implique que si nous voulons mettre Dieu à la source de tous les domaines de notre vie et si nous cherchons sa gloire et rien d'autre, nous sommes appelés à vivre une communion avec une personne. Cela s'oppose à vivre une vie religieuse régie par des règlements.

La conséquence est que nous devons chercher à connaître Dieu par une communion plus intime avec lui. Pour l'écouter, nous devons consacrer du temps dans sa Parole, car c'est Elle qui est précisément au commencement de toute chose.

Notez que ce renouveau est aussi à rechercher en groupe : dans l'église. Mais même là, la Parole de Dieu doit être la source du rassemblement afin d'être certain que notre communion fraternelle est pour seul résultat la gloire de Dieu, selon qu'il est écrit :

Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment ; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos coeurs sous l'inspiration de la grâce. (Colossiens 3 : 16)

Ainsi, si nous voulons redémarrer une nouvelle année bénie, commençons avec Dieu, plus précisément, avec le Dieu que révèle la Bible.

Troisième passage : 1 Jean 1 : 1-4

Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie,
-, car la vie a été manifestée, et nous l'avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, -
ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ.
Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite. (1 Jean 1 : 1-4)

Notre dernier passage nous apporte une dernière précision sur ce fameux commencement et donc, le recommencement auquel nous aspirons.

Si Genèse 1 nous dit qu'au commencent, il y a Dieu, Jean 1 ajoute que c'est plus précisément la Parole de Dieu qui est la genèse de tout ce que nous sommes et connaissons. Et notre dernier passage fait un dernier zoom et nous révèle ce qu'il y a de plus important en ce qui concerne la Parole : Elle concerne la personne de Dieu manifesté en Jésus-Christ.

Ce n'est pas vraiment une surprise, car le chapitre de Jean 1 nous avait déjà révélé l'identité de cette Parole en qui est la source de la vie, cette Parole qui est la lumière du monde ... cette Parole qui a été faite chaire et qui a habité parmi nous : Jésus de Nazareth est cette divine incarnation.

Si nous voulons mettre en pratique ce que nous avons vu jusque là, nous pouvons dire que pour avoir un nouveau départ conforme à la sainteté de Dieu, le Messie doit être la source et le but de notre recommencent.

Nous devons espérer de vivre uniquement avec les bénédictions que Dieu nous octroie en Jésus-Christ. Or, notre Père n'a pas été avare, selon qu'il est écrit :

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis de toute sorte de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ ! (Éphésiens 1 : 3)

De plus, nous reconnaitrons que notre nouveau zèle sera réellement spirituel, car notre but sera de glorifier Jésus. En effet, si c'est le Saint-Esprit qui dirige les désirs de notre âme, alors nous désirerons ce que l'Esprit désire. Or Jésus avait dit :

Le Saint-Esprit me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera. (Jean 16 : 14)

Conclusion

Je voudrais finir avec le verset 1 Jean 1 : 4. Le but du partage de Jean est que notre joie soit parfaite. Autrement dit, si Dieu a pris la peine de se révéler à travers sa Parole et ainsi, révéler son œuvre au travers de Jésus-Christ, c'est pour que notre joie soit parfaite.

Nous avons vu avec Genèse 1 : 1 que ce que Dieu a prévu pour nous était très bon.

Ainsi, pour bénéficier des bénédictions de Dieu, mettons Le centre de cette nouvelle année, cherchons à faire sa connaissance de tout notre cœur dans sa Parole pour savoir qui Il est vraiment et nous connaîtrons alors son admirable salut par l'action de son Fils Jésus-Christ et toutes les bénédictions qui en découlent.

Ainsi, notre joie sera parfaite, car notre Père sera la source et le but de notre nouveau départ.

Enfin, je vous voudrais vous laisser avec une dernière question : Comment saurons-nous le 31 décembre 2017 si notre année aura été réellement renouvelée par le Saint-Esprit ?
Il y a plusieurs réponses à cette question, mais voici un indice : comme Jean, nous aurons eu à cœur de témoigner de ce que nous mettons en premier, de ce que nous avons connu au recommencement et ce qui a boulversé concrêtement notre vie, c'est-à-dire témoigner de la personne de Jésus-Christ.

Que le Seigneur bénisse ses enfants pour cette nouvelle année.

C'est pourquoi aussi nous prions continuellement pour vous, afin que notre Dieu vous juge dignes de la vocation, et qu'il accomplisse par sa puissance tous les dessins bienveillants de sa bonté, et l'oeuvre de votre foi, pour que le nom de notre Seigneur Jésus soit glorifié en vous, et que vous soyez glorifiés en lui, selon la grâce de notre Dieu et du Seigneur Jésus Christ. (2 Thessaloniciens 1 : 11-12)