La meilleure chose que je puisse vous souhaiter pour cette nouvelle année 2016, c’est que vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplit jusqu’à toute la plénitude de Dieu… durant ces 365 prochains jours.

Comme le disait le prédicateur ce dimanche matin là, il est toujours difficile de parler de l’amour de Dieu manifesté en Christ tant cela dépasse notre entendement, car cet amour surpasse tout ce que nous pouvons connaître, et même ce que nous osons espérer.

Mais ceci dit, Dieu nous a laissé sa Parole afin que nous ayons un moyen de toucher du bout de nos neurones la motivation de toutes Ses actions : l’amour.

En effet, plus nous comprendrons cet amour avec les autres rachetés du Seigneur, plus notre année sera bonne. C’est pour cela que l’apôtre Paul priait ainsi pour les chrétiens de Philippes :

Et ce que je demande dans mes prières, c’est que votre amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence pour le discernement des choses les meilleures, afin que vous soyez purs et irréprochables pour le jour de Christ, remplis du fruit de justice qui est par Jésus Christ, à la gloire et à la louange de Dieu. 
Philippiens 1 : 9-11

Notre amour augmente avec l’accroissement de notre connaissance de la personne Dieu et réciproquement, notre meilleure connaissance de la personne de Dieu augmente notre appréhension de ce qu’est l’amour véritable.

Il y a plusieurs manières d’étudier la charité divine dans la Bible, mais je voudrais me limiter pour cet article à l’amour de Dieu manifesté par Sa fidélité envers ses enfants. Nous verrons dans cet article que le Seigneur a prouvé son amour par :

  • Sa fidélité à sa promesse.
  • Sa fidélité au genre humain.
  • Sa fidélité envers les faibles.

1. La fidélité de Dieu à sa Parole

La fidélité est toujours relative à une parole prononcée ; telle une promesse ou un engagement. Or, quel est l’ultime décret de Dieu depuis toujours ?

En Lui (Jésus-Christ), Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant Lui
Éphésiens 1 : 4

Dieu s’est engagé à nous choisir alors que nous n’étions même pas là ! Il s’est engagé à faire de nous des êtres d’une sainteté semblable à la sienne grâce à l’œuvre du Messie sur la croix.

Comprenons qu’avant que notre monde en 4 dimensions existe, Dieu avait prévu qu’il passerait l’éternité avec des êtres finis.

C'est un peu comme si un prince avait décidé d'épouser une paysanne, de la chérir et lui donner le titre de reine avant même de penser à une fille en particulier. Une fois son dessein conçu, il part à la recherche de cette paysanne.

Comment pouvons-nous appeler cette fidélité à sa propre parole qui saura être victorieuse de toutes les tempêtes ? Nous pouvons l’appeler « le véritable amour ».
Or, c'est de cet amour que Dieu nous aime.

Cela nous annonce une première vérité : l’amour n’est pas uniquement un sentiment. L’amour est d’abord un engagement. Les ressentiments du véritable amour viennent après la joie d’avoir pu tenir sa promesse dans les bons et les mauvais jours.

Pour faire une première conclusion, je voudrais citer ce verset :

si nous sommes infidèles, il demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même. 
2 Timothée 2 : 13

Dieu ne peut/ne veut pas revenir ce qu’Il a promis avant la fondation du monde alors d’une manière ou d’une autre, il y aura des personnes qui obtiendront par sa grâce le même degré de sainteté que Lui et qui vivront en sa Présence pour l’éternité.
Qu’est-ce qui a motivé Dieu à tenir Parole ?
Son amour pour sa propre Parole dans laquelle Il s’engage à nous aimer et à nous sauver, selon qu'il est écrit :

Lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, ne pouvant jurer par un plus grand que lui, il jura par lui-même, et dit : certainement je te bénirai et je multiplierai ta postérité. 
Hébreux 6 : 13-14

C’est pour cela que nous sommes les vrais héritiers d’Abraham. Nous sommes les vrais enfants de la promesse, selon qu’il est écrit :

Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse ; 
Galates 4 : 28

Ainsi, plus nous comprendrons à quel point Dieu aura été fidèle à son engagement durant cette année qui vient, meilleure sera l’année qui s’ouvre devant nous. Ne nous lassons donc pas de relire ses promesses dans la Bible, car ce qu’Il promet, il a aussi le pouvoir de l’accomplir par amour pour Sa Parole et pour nous.

2. La fidélité de Dieu au genre humain

Dans un 2e temps, je voudrais que nous nous intéressions un peu aux anges, car je voudrais mettre en exergue que Dieu ne s’est pas engagé pour eux alors qu’ils sont plus glorieux que nous autres, être humain.

La Bible décrit 3 groupes d’êtres vivants dans le monde visible et invisible :

  • Dieu, être unique et suprême, qui s’est incarné en être humain en la personne Jésus-Christ et qui habite dans le cœur de chacun des rachetés en la personne du Saint-Esprit.
  • Les anges qui sont des êtres spirituels créés par Dieu pour le servir (Hébreux 1 : 14). Ce sont des êtres limités. Ils sont donc capables de pécher. Ceux qui ont péché sont appelés des démons.
  • Les créatures terrestres parmi lesquels il y a le genre humain que Dieu a choisi : ils sont créés à Son image afin qu'ils soient capables de communier avec leur créateur contrairement aux animaux ; bien que leur seule existence glorifie la magnificence du divin créateur.

Évidemment, si nous comparons Dieu à n’importe quelles créatures vivantes (anges, humains, animal, végétal), la gloire de Dieu est infiniment supérieure à la somme de la gloire de toutes les autres. Mais ce n’est pas la comparaison avec Dieu qui m’intéresse, mais la comparaison entre les anges et les hommes.

Pour comprendre que la gloire d’un ange est très supérieure à celles des hommes, voyons la réaction de l’apôtre Jean quand il est face à un ange :

C’est moi Jean qui ai entendu et vu ces choses. Et quand j’eus entendu et vu, je tombai aux pieds de l’ange qui me les montrait, pour l’adorer. Mais il me dit : garde-toi de le faire ! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères les prophètes, et de ceux qui gardent les paroles de ce livre. Adore Dieu.
Apocalypse 22 : 8-9

Dans ce passage, nous voyons bien ce qui sépare les uns des autres :
Les êtres humains sont bien moins glorieux que les anges parce qu’en voyant l’ange, Jean a le réflexe d’adorer cet être magnifique. Mais l’ange remet tout de suite les choses en place : Il est insignifiant à côté du seul être qui mérite d’être adoré, c’est-à-dire Dieu.

Au fond, il est normal que notre éclat soit bien fade à côté de celui des anges, car nous sommes tirés de la terre pour vivre sur terre, selon qu’il est écrit :

L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.
Genèse 2 : 7

En ce qui concerne les anges, ils sont des êtres spirituels créés pour servir devant la face de Dieu :

Des séraphins se tenaient au-dessus de lui (Dieu) ; ils avaient chacun six ailes ; deux dont ils se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les pieds, et deux dont ils se servaient pour voler. Ils criaient l’un à l’autre, et disaient : Saint, saint, saint est l’Éternel des armées ! toute la terre est pleine de sa gloire ! 
Ésaïe 6 : 2-3

À propos de Satan, il est dit :

Tu mettais le sceau à la perfection, Tu étais plein de sagesse, parfait en beauté. Tu étais en Éden, le jardin de Dieu ; Tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses, De sardoine, de topaze, de diamant, De chrysolithe, d’onyx, de jaspe, De saphir, d’escarboucle, d’émeraude, et d’or ; Tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, Préparés pour le jour où tu fus créé. Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; Je t’avais placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; Tu marchais au milieu des pierres étincelantes.
Tu as été intègre dans tes voies, Depuis le jour où tu fus créé Jusqu’à celui où l’iniquité a été trouvée chez toi. 
Ézéchiel 28-12-15

Dans ce dernier passage, nous voyons à quel point la gloire de Satan était grande. Aucun homme n’est jamais décrit comme cela… C’est pour cela que ce passage ne s’applique pas réellement au roi de Tyr. En effet, le roi le plus glorieux était Salomon or, voici comment Jésus en parla :

Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux (un lys des champs).
Matthieu 6 : 29

Mais nous voyons aussi que malgré son prestige, Satan est un être limité, donc capable de péché. Si avec toute sa sagesse il s’est coupé de Dieu par son orgueil, à combien plus forte raison nous aussi nous sommes enclins à pécher facilement …

Que ce soit pour le plus beau des anges ou pour nous « simples » humains, la sentence est la même :

le salaire du péché, c’est la mort…
Romains 6 : 23a

Mais le verset de Romains 6 : 23 ne s’arrête pas là ! La suite nous dit :

mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur.
Romains 6 : 23 b

Posons-nous la question suivante : Qui Dieu aurait-Il envie de racheter parmi les pécheurs ; c’est-à-dire d’entre les hommes et les anges ?

Intuitivement, on dirait les anges, car ils nous dépassent tant en éclat qu’en beauté. Mais, nous savons bien que ce n’est absolument pas le cas.
Si les hommes et les anges sont sous la condamnation de la première partie du verset (le péché → la mort), seuls les êtres humains sont bénéficiaires de la suite (grâce de Dieu → la vie éternelle), selon qu’il est écrit :

Car assurément ce n’est pas à des anges qu’il vient en aide, mais c’est à la postérité d’Abraham. 
Hébreux 2 : 16

Pour discerner encore mieux l’amour de Dieu, comprenons que son amour pour nous est tel qu’il a préféré s'unir à l’être le plus vil entre nous et les anges.

Nous, les hommes, nous ne sommes pas comme cela : après des périodes de découragement dans le couple, nous oublions vite notre promesse pour tourner les yeux vers une femme plus belle ou plus gentille, plus douce ou même plus spirituelle… Je ne parle même pas des cas où des hommes abandonnent à leur vieillesse leur femme pour se tourner vers une plus jeune...

Mais Dieu n’est pas comme cela : son amour pour nous, c’est-à-dire la fidélité à la promesse qu’Il nous a faite avant la fondation du monde, est sans faille, même face à des êtres plus majestueux. Jésus a dit :

Vous avez appris qu’il a été dit : tu ne commettras point d’adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. 
Matthieu 5 : 27-28

Qu’est-ce que ça veut dire ?
Ça veut dire que même si les anges sont infiniment plus beaux et glorieux que nous, Dieu n’a jamais eu la tentation d’enlever le salut qui nous était réservé pour le leur donner. Dieu est resté fidèle au genre humain même si celui-ci s’est comporté comme son pire ennemi.

Ainsi, Dieu est fidèle à son engagement pris avant le début du monde, promesse réitérée à diverses reprises. Son amour est tel qu’il n’a jamais eu la tentation d’ôter son salut malgré que notre éclat ne dépassera jamais celui d’une fleur.
Dieu nous aime d’un amour éternel et cela sera encore vrai pour l’année qui vient. Puisque Dieu nous a aimés le premier, n’hésitons pas à passer cette année à le Lui rendre par notre amour.

3. La fidélité de Dieu envers les plus faibles

Lorsque nous méditons là-dessus, nous voyons un caractère de Dieu : Dieu se plaît à se glorifier au travers de ce qui est faible. Il y a beaucoup d’exemples dans la Bible qui va dans ce sens. Nous pouvons voir cela avec le choix d’Israël :

Ce n’est point parce que vous surpassez en nombre tous les peuples, que l’Éternel s’est attaché à vous et qu’il vous a choisis, car vous êtes le moindre de tous les peuples. Mais, parce que l’Éternel vous aime, parce qu’il a voulu tenir le serment qu’il avait fait à vos pères, l’Éternel vous a fait sortir par sa main puissante, vous a délivrés de la maison de servitude, de la main de Pharaon, roi d’Égypte.
Deutéronome 7 : 7-8

Dieu explique cela de nouveau dans le Nouveau Testament :

Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages ; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu.
1 Corinthiens 1 : 26-29

Ainsi, Dieu se plaît à montrer sa puissance en glorifiant et en rendant saint comme Lui ce qui est faible et vil au commencement.

Pour preuve, notons que Jésus s’est incarné dans le groupe des plus méprisés, selon qu’il a été prophétisé :

Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée ; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire. Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. 
Ésaïe 53 : 2-3

Nous voyons dans ce verset que le Seigneur s’est réellement identifié aux plus faibles et c’est pour cela qui est né dans une étable dans une famille insignifiante et non dans un palais dans une famille bourgeoise.

L’amour de Dieu est donc aussi grand que l’écart qu’il y a entre sa majesté glorieuse et notre petitesse. Nous pouvons donc d’autant plus adorer notre Seigneur et Sauveur, car comme l’apôtre Paul, nous pouvons dire :

… Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort. 
2 Corinthiens 12 : 9-10

En effet, la victoire acquise grâce à Jésus-Christ dans mes faiblesses, mes calamités, mes persécutions et mes détresses est la plus grande preuve du grand amour de Dieu pour moi.

Conclusion

Dieu est amour
1 Jean 4 : 8

Dieu s’est engagé dans cet amour depuis toujours. Or, il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour. En ce qui concerne l'Éternel, Il a prouvé de manière multiple son amour pour nous et voici la plus grande preuve :

Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. À peine mourrait-on pour un juste ; quelqu’un peut-être mourrait-il pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.
Romains 5 : 6-8

La logique aurait voulu que Dieu rachète les anges, car ils sont plus « attirants » que nous. Mais pour cela, Dieu aurait dû s’incarner en ange puis il serait mort en tant qu’ange et serait ressuscité pour toujours en tant qu’ange.

Mais non, Dieu est resté fidèle à sa promesse et Il nous a rachetés : Il s’est donc incarné en homme, mort en tant qu’homme et ressuscité physiquement pour toujours dans la forme d’un homme…

Parfois, notre découragement est tel que nous avons du mal à comprendre l’amour de Dieu pour nous-mêmes alors recherchons vraiment la présence des autres rachetés pour comprendre ensemble à quel point Dieu nous a aimés.
Alors nous verrons toutes les épreuves et même les bénédictions terrestres telles qu’elles doivent être réellement : pas grand-chose en soi, mais simplement des prétextes pour Dieu pour prouver la fidélité de son amour pour chacun d’entre nous.

Plus nous comprendrons cet amour, meilleure sera notre année alors, je conclus de nouveau avec la prière de Paul, et je l’adresse à Dieu pour nous tous :

À cause de cela (le message de l’Évangile), je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi ; afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelles est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Église et en Jésus Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen !
Éphésiens 3 : 14-21