Éphésiens 3 : 13-21

... Aussi je vous demande de ne pas perdre courage à cause de mes tribulations pour vous : elles sont votre gloire.
À cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi ; afin qu'étant enracinés et fondés dans l'amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu.
Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l'Église et en Jésus Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen !

Introduction

Nous avions vu dans la première étude d'Éphésiens 3 que Paul s'annonçait comme prisonnier de Christ. Certainement qu'il a choisi cette tournure car au moment d'écrire cette lettre, il est est en captivité.

Comme nous avions vu, Paul ne perd pas pour autant courage car la prison humaine n'a aucune importance quand on est prisonnier de Christ. En effet, nous avions vu que :

  • Jésus avait prévenu des souffrances.
  • C'est la gloire du chrétien que de souffrir pour Christ.
  • Il y a des bénédictions quand nous vivons des souffrances pour Christ.

Dans ce billet, nous allons voir la dernière raison pour laquelle il ne faut pas perdre courage comme si nous appartenions à ce monde qui n'a pas d'espérance : la victoire est à notre Dieu.

Souvenons-nous donc que Dieu nous rend victorieux par Jésus-Christ. Quelles que soient les circonstances que nous vivons, ne perdons pas courage.

1.Définitions 

1.1. Définitions de la guerre

Le plus grand encouragement dans l'épreuve est de se rappeler de la victoire de Dieu. En effet, même si des batailles semblent perdues, penser à la victoire finale redonnera l'enthousiasme. Ainsi, il faut donc bien comprendre la nature de la victoire car sinon, notre connaîtrons de faux encouragements et la déception sera d'autant plus amère.

1.2. Définitions de la défaite

Mais pour comprendre de quelle nature est notre victoire, il faut comprendre la mesure de notre défaite. Il est écrit :

cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui n'avaient pas péché par une transgression semblable à celle d'Adam, lequel est la figure de celui qui devait venir. (Romains 5 : 14)

La Grande Guerre qui a commencé depuis que Satan s'est rebellé contre Dieu est le combat entre la vie et la mort. Ce combat se décline en plusieurs champs de bataille :

  • Vivre pour toujours au paradis ou mourir pour toujours enfer.
  • Être un enfant de Dieu ou être un enfant du diable.
  • Glorifier Dieu par notre vie ou manifester les œuvres du diable par nos péchés.
  • Se confier en Dieu en toute chose ou oublier Dieu.
  • ... etc...

La conséquence est que si nous perdons, nous nourrirons et si nous gagnons, nous vivrons, selon qu'il est écrit :

le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur.
Romains 6 : 23
1.3. Définitions de la victoire

Il est écrit :

étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu.
Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l'épreuve, et cette victoire l'espérance.
Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné.
Romains 5 : 1-5

Ces versets enseignent que la victoire pour nous ici bas est l'espérance céleste, c'est-à-dire la certitude de savoir que nous sommes réconciliés avec Dieu et que nous vivrons pour toujours avec Lui et pour Lui.

2. Comment Dieu donne-t-Il la victoire ?

Le passage de Romains 5 : 1-5 dessine aussi le chemin que Dieu a prévu pour arriver à la victoire : la sanctification, c'est-à-dire que Dieu nous purifie petit à petit. C'est ainsi que la mort causée par le péché sera anéantie. Cette victoire est garantie par Dieu donc ne perdons pas courage pour les diverses afflictions que nous connaissons.

Paul avait compris que le Dieu qu'il sert serait le grand vainqueur et il explique à la fin du chapitre 3 d'Éphésiens les éléments qui constituent l'œuvre de Dieu dans nos vies.

2.1. Être puissamment fortifiés par son Esprit

Le Seigneur nous fait grandir spirituellement et son objectif est que nous soyons forts face à ce monde. Pour cela, Il nous a envoyé le Saint-Esprit afin que le chrétien ait une âme qui soit conforme à la sainteté de Dieu. C'est pour cela qu'il est écrit :

  • Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit (Romains 8 : 9)
  • Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit. (Galates 5 : 25)

Ainsi, le chrétien réagit en fonction de ce que l'Esprit de Dieu lui dicte et non en fonction des réactions du monde ni même en fonction de ses instincts naturels.

Cela est une bonne nouvelle parce que cela signifie que le chrétien a la puissance de vivre pour Dieu. Cette puissance se manifeste par la consolation de l'Esprit, son enseignement ou sa conduite.

Ainsi, si nous voulons être portés par l'encouragement de la victoire de Dieu, sachons que cela passe par une vie sanctifiée, exemptée de tout péché.

2.2. Christ habite dans vos cœurs

Quand Dieu a créé Adam et Ève, c'est pour vivre avec eux pour toujours. Mais Satan a séparé l'homme de Dieu à cause du péché.
Mais la bonne nouvelle que Dieu est venu sur terre pour tout réconcilier avec Lui-même.

Le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l'espérance de la gloire. (Colossiens 1 : 26-27)

Ainsi, si nous voulons être portés par l'encouragement de la victoire de Dieu, sachons que cela passe par une marche par la foi.

2.3 Étant enracinés et fondés dans l'amour, comprendre.... et connaître l'amour de Christ,
Il est écrit :
Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance. (Osée 4 : 6)

Un des grands dangers est le manque de connaissance. Or plus nous connaissons Dieu, plus nous connaissons son amour.

Ainsi, si nous voulons être portés par l'encouragement de la victoire de Dieu, sachons que cela passe la connaissance de l'amour de Dieu en Jésus-Christ.

2.4. avec tous les saints

Il est encore écrit :

car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée.
Elle nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus Christ, qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres. (Tite 2 : 11-14)

Ce passage nous rappelle que c'est dans la sanctification que nous expérimenterons les encouragements de Dieu mais il nous apprend aussi que l'encouragement se passe au milieu de peuple de Dieu.

Je sais que toutes les églises locales sont très imparfaites mais Dieu a voulu que ce soit là qu'il y ait de vrais frères et sœurs auprès de qui nous pouvons comprendre que Dieu agit au-delà de ce que nous pouvons imaginer et ainsi, nous serons étonnés de tout ce que Dieu fait. Cet émerveillement nous fera tomber en adoration et nous serons encouragés bien plus que nous pensons.

Conclusion

Lorsque nous laissons Dieu transformer notre être, nous ne perdons pas courage pour les légères afflictions que donne ce monde.

En effet, lorsque Dieu transforme notre vie, c'est qu'Il nous partage la victoire qu'Il a acquise contre Satan. Cette victoire a eu lieu sur la croix lorsque Jésus mourut et qu'il fut ressuscité, selon qu'il est écrit :

il (Dieu) a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix. (Colossiens 1 : 20)

La croix de Jésus est donc le point de départ de tous les aspects de la vie chrétienne. L'encouragement commence donc aussi à la croix. À partie de là, Dieu fera son œuvre :

  • Il nous sanctifie de tous nos péchés.
  • Il nous fera voir par la foi l'infinie grandeur de sa puissance.
  • Il remplira notre cœur de son amour.
  • Il nous donnera la joie d'être au milieu de son peuple.

Un aspect de la victoire de Dieu est qu'Il accomplit tout cela pour ses enfants.

Mais Satan veut nous éloigner de l'encouragement de Dieu par ses mensonges. Alors que le Seigneur nous fasse revenir chaque jour sa Parole pour trouver cette vérité qui nous affranchit de tout découragement.