Matthieu 28 : 18-20

Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi :
tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.
Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.

Introduction

L'Évangile selon Matthieu se termine par ces paroles de Jésus pour ses disciples. Cet ordre que Jésus laisse à ceux qui l'ont suivi jusque-là est très profond. Ce billet se bornera à étudier la notion de disciple dans l'Évangile de Matthieu.

Ce que nous retiendrons, c'est qu'un disciple de Jésus est appelé à faire d'autres disciples. En effet, ce mandat n'est pas nouveau :

alors Jésus dit à ses disciples : la moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson.
Matthieu 9 : 37-38

Qui sont les ouvriers que Dieu enverra pour former des disciples ?
Ce sont les disciples eux-mêmes. En fin de compte, si vous croyiez être un disciple de Jésus, vous êtes aussi l'ouvrier que Dieu attend.

Qu'est-ce qu'un disciple ?
Un disciple est une personne qui suit un maître. Le disciple suit son maître partout, vit comme Il vit, pense comme Il pense...
Cela veut dire que le grand privilège du disciple est que le maître se laisse approcher de très près.

Nous allons donc voir dans l'Évangile de Matthieu comment Jésus s'est laissé approcher :

  • Cela nous montre ce qui se passe lorsque nous nous approchons de Jésus.
  • Cela nous apprendra comment aider les futurs disciples à s'approcher de Jésus.

1. Trouver le repos et la paix

Il y a eu en tout temps des maîtres. En tant que maîtres, ils demandaient ce qu'ils voulaient à leurs disciples et en tant que disciples, ils devaient s'exécuter. Pour certains maîtres, c'était l'opportunité d'assouvir leurs convoitises charnelles et pour d'autres leurs convoitises financières. Mais le maître Jésus, qu'est-ce qu'Il veut pour nous ?

Jésus dit : venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes.
Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.
Matthieu 11 : 28-30

Ainsi, en suivant Jésus, le disciple aura un cœur déchargé et trouvera du repos pour son âme. Il en va encore de même aujourd'hui.

1.1. Reposer/Apaiser par son enseignement
Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne ; et, après qu'il se fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui. Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna.
Matthieu 5 : 1-2

Jésus voit la foule avec un regard compatissant alors Il se rend disponible pour elle. Voyant la disponibilité de Jésus, les disciples s'approchèrent de Lui.

Jésus va pouvoir commencer son enseignement. La suite du texte est ce qu'on appelle communément le « sermon sur le montage ». Ce sermon commence par une béatitude. Une béatitude est une promesse de Dieu qui donne l'assurance d'un bonheur profond. Nous retrouvons beaucoup cela dans le Livre de Psaumes, qui commence d'ailleurs par le mot « Heureux ».

Lorsque Jésus enseigne, cela bouleverse une vie car la vie sans Lui est terriblement difficile. Ni l'argent, ni la santé ou toute autre chose sur cette terre ne peuvent apaiser une âme.

Mais une fois que le disciple s'approche de son divin maître, il a trouvé la source de la paix. En effet, Jésus commence par assurer que nous avons accès au royaume de Dieu, à la consolation de Dieu, à l'adoption par Dieu, à la justice de Dieu, à la miséricorde de Dieu...

Si vous êtes un disciple de Jésus, vous avez connu cela. Si vous êtes un disciple de Jésus, vous savez donc transmettre tout ce bonheur, où plus précisément, vous êtes capables d'amener quelqu'un à la source du bonheur, à savoir Christ.

1.2. Être protégé
Alors ses disciples s'approchèrent, et lui dirent : sais-tu que les pharisiens ont été scandalisés des paroles qu'ils ont entendues ?
Il répondit : toute plante que n'a pas plantée mon père céleste sera déracinée.
Matthieu 15 : 12-13

Dans son enseignement public, Jésus n'a pas rencontré que des disciples. Il a été souvent confronté aux docteurs de la Loi qui étaient plus préoccupés par les stratégies politiciennes de leur métier que de s'occuper des affaires de Dieu.

Lorsque Jésus vient pour parler uniquement du royaume de Dieu, ces personnes voient en Lui une menace car sans l'asservissement du peuple, ils perdent tous leurs avantages sociaux et financiers.

Comme le peuple, les disciples étaient habitués à suivre ses faux docteurs. C'est pour cela qu'ils s’approchent de Jésus pour lui faire remarquer qu'Il n’est pas en accord avec la pensée du monde.

La réponse est sans équivoque : il leur enseigne que l'enseignement de ses hommes ne perdurera pas car seule la Parole de Dieu est éternelle. Cela signifie que les applications et les conséquences de son enseignement ont une portée éternelle. Par exemple, la joie et la paix sont éternelles parce que nous vivrons éternellement.

Si vous êtes un disciple de Jésus, certainement que vous avez été aussi étonné de voir que l'enseignement de Jésus est à contre-courant de la pensée de ce monde. Mais en tant que disciple, vous avez préféré suivre la voie de Jésus.
De plus, vous avez eu à cœur de proposer cette voie à vos proches en espérant qu'ils deviennent aussi un chrétien un jour.

1.3. Amenés au ciel
Comme Jésus s'en allait, au sortir du temple, ses disciples s'approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions.   
Mais il leur dit : voyez-vous tout cela ? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée.
Matthieu 24 : 1-2

Les disciples étaient avec leur maître. En marchant, ils se sont émerveillés de la beauté et de la grandeur du temple de Jérusalem.

En tant que disciples, ils partagent leur joie avec Jésus mais sa réponse est étonnante : il annonce que tout cela s'écroulera bientôt. En effet, depuis l'an 70 à ce jour, le temple est entièrement détruit.
Puis, Jésus continue son enseignement en leur parlant des choses célestes, à leur parler du beau jour où il n'y aura même plus besoin de temple parce que les disciples seront pour l'éternité avec leur maître, au paradis.

Si vous êtes disciples, amenez tous vos émotions à Jésus-Christ. Il les éprouvera et si besoin, Il vous invitera à ne plus mettre aucune espérance dans ce qui est terrestre mais ce qui est céleste.

Lorsque vous aurez compris cela, vous serez également en mesure de montrer la voie vers le ciel aux futurs disciples.

2. Être sanctifiés

Lorsque nous côtoyons Jésus-Christ, il y a un échange d'idées. Il nous enseigne et nous réagissons. Il arrive que nos anciennes façons de pensées viennent se heurter aux pensées de Dieu.

Dans ces cas-là, Jésus rectifie notre manière bancale de réfléchir et nous sanctifie par sa Parole dans le but de nous faire grandir spirituellement.

C'est exactement ce qui s'est passé avec ses disciples et ce qui se passe encore aujourd'hui.

2.1. Augmenter notre force
Le soir étant venu, les disciples s'approchèrent de lui, et dirent : Ce lieu est désert, et l'heure est déjà avancée ; renvoie la foule, afin qu'elle aille dans les villages, pour s'acheter des vivres.
Jésus leur répondit : ils n'ont pas besoin de s'en aller ; donnez-leur vous-mêmes à manger.
Matthieu 14 : 15

Dans le contexte, Jésus a enseigné toute la journée et une foule nombreuse le suivait. Les douze disciples avaient vécu cela avec Jésus. Le soir venu, les disciples s'approchent de Jésus pour lui faire comprendre qu'il y a un temps pour se reposer.

Quelle est la réponse de Jésus ?
Il leur dit qu'ils peuvent leur donner eux-mêmes à manger !

Cela signifie que Jésus a fait sa part et maintenant, c'est à eux d'agir. Concrètement, Jésus va procéder au miracle de la multiplication des pains et des poissons pour que les disciples distribuent la nourriture.

Nous aussi nous pouvons être comme ces disciples. Nous avons suivi Jésus et nous trouvons que cela suffit pourtant, Jésus nous demande de ne pas nous relâcher et redoubler d'effort pour aider tous ceux qui viennent à être ses disciples.

Oui, nous sommes dépassés mais Jésus est illimité. Si vous êtes un disciple de Jésus-Christ, attendez-vous à  ce qu'Il vous demande d'aller au-delà de vos capacités car un disciple est appelé à grandir.

De plus, lorsque vous aurez appris à travailler de plus en plus pour le Seigneur, vous serez une source d'encouragement pour le travail des autres.

2.2. Augmenter notre compassion
Et voici, une femme cananéenne, qui venait de ces contrées, lui cria : Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David ! Ma fille est cruellement tourmentée par le démon.
Il ne lui répondit pas un mot, et ses disciples s'approchèrent, et lui dirent avec insistance : renvoie-la, car elle crie derrière nous.
Matthieu 15 : 22-23

Dans son ministère, Jésus s'est beaucoup déplacé et a rencontré toute sorte de personnes. Dans ce cas-là, une femme non-juive s'est présentée à Lui pour qu'Il guérisse sa fille. Or, à cette époque-là, tout le code sociétal séparait Jésus de cette femme.

Les disciples sachant cela demandent à leur maître de la renvoyer.

Quelle est la réponse de Jésus ?
Il amorce la discussion avec la femme et finira par lui accorder sa requête.

Nous aussi nous pouvons être comme ces disciples et être très durs de cœur envers ce que nous ne trouvons pas digne de s'approcher de Jésus. N'oublions jamais que ce sont les malades qui ont besoin de docteurs.

Heureusement que notre Seigneur ne nous abandonne pas dans l'étroitesse de notre cœur. Chaque jour, il l'agrandit un peu plus.

De plus, lorsque notre compassion aura grandi, nous saurons aussi encourager nos frères et sœurs pour qu'ils apprennent à augmenter leur compassion.

2.3. Augmenter notre humilité
En ce moment, les disciples s'approchèrent de Jésus, et dirent : Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ?
Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d'eux, et dit :
Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.
Matthieu 18 : 1-3

Avant de venir à Christ, nous étions animés par l'orgueil. Même après une conversion, il y a des résidus de notre ancienne nature qui nous amène parfois à rechercher des mauvaises choses.

Dans son amour, Jésus prend le temps de faire grandir ses disciples même si sa réponse les prend à contre-pied. Il leur rappelle simplement que la grandeur d'une âme liée à son humilité.

Si donc vous êtes un disciple de Jésus-Christ, ne croyez pas que vous êtes quelque chose... En effet, la chose où nous excellons sans Christ est le péché. Ainsi, nous devons Le suivre en commençant par la conversion (arrêter de nous tourner vers nous et regarder à Lui), en étant conscients qu'on a autant à apprendre de Lui tel un enfant.

Vous saurez ainsi rappeler aux autres que Jésus seul est grand et qu'en attendant, nous sommes tous invités à nous humilier devant sa face.

3. Trouver des réponses

En suivant Jésus, la première des choses que nous trouvons est le repos du cœur. Pour que ce repos dure, il faut éliminer les fausses idées du monde qui parasitent notre paix.

Alors en côtoyant Jésus tous les jours, il nous arrive de nous poser des questions et Jésus y répond volontiers pour nous faire avancer davantage. Cela est encore vrai aujourd'hui, Il est vivant et répond encore aux grandes questions que nous nous posons par la lecture de la Bible où en répondant à nos prières.

3.1. Le privilège des disciples
Les disciples s'approcha, et lui dit : pourquoi leur parles-tu en paraboles ?
Jésus leur répondit : parce qu'il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné.
Matthieu 13 : 10

Jésus est en plein dans son ministère public et il donne des enseignements à de nombreuses foules. Mais lorsqu’Il leur parle, Il leur parle en parabole, c'est-à-dire qu'il leur parle de manière imagée.
Dans le cas du chapitre 13, Jésus énonce un certain nombre de paraboles et notamment la parabole du semeur.

Les disciples ne comprennent pas pourquoi leur maître parle ainsi et pourquoi Il n'est pas un peu plus direct.

La réponse de Jésus est étonnante : il leur fait comprendre que c'est une manière de parler uniquement aux disciples qui sont dans cette foule où il y a aussi des ennemis de Dieu.

Cela signifie que si vous êtes un disciple de Jésus, il va vous habitué à parler de manière spirituelle. Cela demande que Dieu ouvre notre esprit afin que nous réalisions toutes la portée de son message au point de nous donner la paix du cœur.

De même, n'ayons pas peur d'utiliser un langage spirituel pour parler aux autres disciples. Par exemple, certaines personnes ne comprendront jamais l'idée de « Fils de Dieu ».

3.2. L'esprit ouvert
Alors il renvoya la foule, et entra dans la maison. Ses disciples s'approchèrent de lui, et dirent : explique-nous la parabole de l'ivraie du champ.
Il répondit : celui qui sème la bonne semence, c'est le Fils de l'homme...
Matthieu 13 : 36

Parmi les autres paraboles du chapitre 13, il y a la parabole de l'ivraie.

Nous voyons ici que les disciples ont compris que l'explication se passe en privé. Ils attendent donc que la foule parte pour s'approcher de Jésus. Effectivement, Jésus explique les parallèles à tirer de son enseignement.

Cela est une leçon pour nous : il y a un temps où les disciples ont besoin de se retrouver en intimité pour trouver l'édification ensemble.

Si vous êtes un disciple de Jésus, ayez à cœur ces moments privilégiés où les disciples se réunissent pour apprendre plus des choses de Dieu. De la sorte, vous saurez mieux conduire une personne à Christ car vous aurez aussi des réponses précises.

3.3. L'apprentissage en continue
Alors les disciples s'approchèrent de Jésus, et lui dirent en particulier : pourquoi n'avons-nous pu chasser ce démon ?
C'est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : transporte-toi d'ici là, et elle se transporterait ; rien ne vous serait impossible.
Matthieu 17 : 19-20

Un homme dont le fils est possédé par un démon vient au pied de Jésus pour Le supplier de l'aide. La Bible rapporte qu'il avait déjà demandé aux disciples mais ils n'ont rien pu faire pour lui. Alors Jésus chassa le démon.

Alors, une fois que la foule s'est dissipée, les disciples s'approchèrent de Jésus pour lui demander pourquoi ils n'ont pas réussi à chasser ce démon. La réponse de Jésus met en cause leur manque de foi.

En tant que disciples, nous sommes appelés à agir donc il nous arrive d'échouer. Ce que nous retenons de ce passage, c'est que même si un disciple échoue, il doit toujours revenir auprès du maître s'il veut avancer. Le véritable échec, c'est quand on ne vient plus aux pieds de Jésus pour apprendre !

Si vous êtes un disciple de Jésus, vous êtes appelés au combat. Dans la défaite, revenez toujours auprès du maître. C'est ainsi que nous saurons encourager ceux qui n'ont plus la force de revenir apprendre auprès de Jésus.

Conclusion

Ainsi, nous retiendrons que Dieu dans son amour s'est rapproché le premier de nous. La conséquence est que nous pouvons nous approcher de Lui selon qu'il est écrit :

Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles. Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus. Sentez votre misère ; soyez dans le deuil et dans les larmes ; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse. Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera.
Jacques 4 : 6-10

Comment un disciple s'approche-t-il de Jésus dans le quotidien ?
Il peut le faire de différentes manières :

  • En lisant la Bible en vue de la mettre en pratique.
  • En priant en étant prêt à être un ouvrier.
  • En étant en communion avec les frères et sœurs.

En nous approchons de notre sauveur, nous trouverons de grandes bénédictions :

  • Il nous donne le repos du cœur.
  • Il nous fait grandir spirituellement.
  • Il nous enseigne.

De la sorte, nous serons équipés pour vivre notre vie de disciple et nous serons aptes à inviter notre prochain à s'approcher aussi de Jésus pour qu'il trouve les mêmes bénédictions.