Introduction

Bien qu'il existe un groupe qui essaie d'empêcher la venue de toutes les nouvelles années, l'humanité connait un changement de date notoire lorsque la 23e heure de la journée aura livré sa dernière minute, en rendant sa dernière seconde.

Après un décompte de 10 secondes interminables, tant le suspense est à son comble (y aura-t-il une nouvelle année ?), les différents groupent rassemblés pour ce rendez-vous annuel s'écrient les uns aux les autres : Bonne année !!!!

Comme je fais volontiers partie de l'un de ces groupes, je voudrais expliquer ce que je veux dire par « bonne année ».

En fait, souhaiter une simple bonne année est un peu réducteur car en réalité nous changeons d'année... mais aussi de mois, de semaine, de jour et même d'heure.

C'est donc tous ces découpages temporels que je vous souhaite bons.

1) Bonne nouvelle année.

Jésus dit :

L'Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur.
Luc 4 : 18-19

Lorsque Jésus commença son ministère, ces premières prises de paroles ont été la lecture de ce passage tiré du Livre d'Ésaïe.

Nous disons souvent que le réveillon du jour de l'an est le bon moment pour prendre de grandes décisions et de bonnes résolutions. En général, comme tout effort basé sur notre volonté, nos résolutions tombent vite dans les oubliettes.

Il y a principalement trois raisons :

  • Nous ne persévérons pas assez.
  • Nous ne maîtrisons pas les circonstances.
  • Nous ne savons pas ce qui est bon pour nous.

Pour cette année, je vous propose de mettre votre espérance dans les résolutions de Jésus-Christ, de chercher et laisser ses projets envahir nos vies car ce qu'Il promet, il a aussi le pouvoir de l'accomplir.

Ainsi, laissons-Le agir pour nous :

  • Affermir ce qui est boiteux
  • Consoler nos chagrins
  • Délier nos péchés
  • Ouvrir notre intelligence
C'est comme cela que nous vivrons une année de grâce.

2) Bon nouveau mois.

La nouvelle année est aussi un changement de mois.

Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations.
Apocalypse 22 : 2

Ce passage est tiré du dernier Livre de la Bible et il nous parle de la félicité éternelle.

Nous remarquons qu'au paradis, nous produirons du fruit. De quel fruit s'agit-il ? Il s'agit du fruit de l'Esprit évidement rapporté en Galates 5 : 22 : L'amour, la joie, la paix, la patience, l'amabilité, la bonté, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi.

En France, notre vie économique est mensuelle (salaire, facture, loyer, crédit...). De même, ayons le souci d'avoir une avance de fruit suffisante pour finir le mois car cela sera notre réalité quand nous serons pour toujours auprès de notre créateur.

Pour cela, comptons toujours sur le Seigneur en Lui remettant toutes les situations de notre vie. Cela doit être vrai pour les situation que nous jugeons bonnes ou mauvaises et aussi celles que nous estimons neutres (c'est là que notre attention se relâche). Cela permettra que nous ne soyons pas à découvert de fruit dès le 5 du mois !

Ainsi, je vous souhaite aussi un bon nouveau mois ! Que le Saint-Esprit remplisse nos âmes pour produire du fruit au temps convenable.

3) Bonne nouvelle semaine.

La nouvelle année est aussi un changement de semaine.

Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu'à minuit.
Actes 20 : 7

Cet extrait biblique fait référence au voyage de l'apôtre Paul avec ses compagnons. À ce moment, ils étaient à Troas pour sept jours. Mais, le premier jour de la semaine, ils prenaient le temps de se réunir pour rompre le pain, c'est-à-dire faire un culte avec la sainte cène.

Au passage, n'oublions pas que le premier jour de la semaine est le dimanche.

Comme nous avons déjà dit, pour cette nouvelle année, lassons le Seigneur nous bénir pour que chaque mois nous ayons la puissance de produire du fruit. Concrètement, le Seigneur a prévu de nous ressourcer dans le cadre de l'église locale.

Si nous recherchons vraiment la bénédiction du Seigneur, notre part est de renouveler notre assiduité dans nos assemblées locales pour atteindre le véritable objectif : renouveler notre engagement pour Dieu.

Ainsi, je vous souhaite une bonne nouvelle semaine ! Que la communion fraternelle renouvelle votre âme.

4) Bon nouveau jour.

La nouvelle année est aussi un changement de jour.
Donne-nous chaque jour notre pain quotidien ;
Luc 11 : 3

Ce passage biblique est un extrait de la prière bien connue nommée le « Notre Père ».

Plus l'unité de temps se réduit, plus cela représente la réalité de notre existence. Nous pouvons paniquer au vu de notre année, de nos mois, des semaines à venir... ou à l'inverse, il y a des éléments qui semblent favorables mais dans tous les cas, quelque soit les perspectives, notre réalité est de vivre jour après jour.

Alors, le Seigneur nous enseigne que pour chaque nouvelle journée, nous pouvons nous appuyer sur Lui, c'est-à-dire compter sur la promesse que cette année sera une année de grâce.

Même si notre garde-manger est plein, apprenons chaque jour à compter sur sa providence pour tout notre être (esprit, âme et corps).

En effet, le pain représente beaucoup plus que quelques grammes de farines mêlées à quelques condiments, le tout cuit dans un four. Le pain représente tout ce qu'il nous faut pour notre journée soit bonne, agréable et parfaite aux yeux de Dieu.

Je vous souhaite donc une bonne nouvelle journée ! Qu'elle soit rassasiée des grâces de Dieu.

Conclusion

La nouvelle année est aussi un changement d'heure.

Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure.
Matthieu 25 : 13

Dans ce passage, Jésus parle de son retour. Or nul ne connaît l'heure.

Le meilleur moyen de passer une bonne nouvelle heure est de la passer comme si Jésus revenait dans moins de 60 minutes. Cela a plusieurs vertus :

  • Cela donne la joie à celui qui est prêt à rencontrer Dieu.
  • Cela nous protège de commettre le mal.
  • Cela nous donne la force d'annoncer à nos aimés la bonne nouvelle de l'Évangile.
  • ... Il y en a surement d'autres encouragements que le Saint-Esprit vous murmure...
Alors, pour conclure, je peux vous souhaiter une bonne année 2013, un bon mois de janvier, un bonne première semaine, un bon 1er de l'an et une bonne nouvelle heure en Jésus-Christ notre sauveur !