Jacques 1 : 5-8

Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée. Mais qu'il l'a demande avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d'autre.
Qu'un tel homme ne s'imagine pas qu'il recevra quelque chose du Seigneur c'est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies.

Jacques 1 : 21-25

C'est pourquoi, rejetant toute souillure et tout excès de malice, recevez avec douceur la parole qui a été plantée en vous, et qui peut sauver vos âmes. Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l'écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.
Car, si quelqu'un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s'être regardé, s'en va, et oublie aussitôt quel il était.
Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n'étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l'œuvre, celui-là sera heureux dans son activité.

Introduction

Dans la première étude sur la lettre de Jacques (ici), nous avions évoqué la loi de la liberté basée sur Jésus-Christ. Cette loi n'est pas un ensemble d'obligations ou d'interdits mais elle se définit plutôt comme un principe où Dieu s'engage à sanctifier celui qui a accepté Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur.

De ce fait, le chrétien est en train d'être changé petit à petit par le Tout-Puissant et il arrivera à la perfection de Christ le jour où Il reviendra chercher son Église. Ceci est une certitude car cela ne dépend pas des hommes mais de Dieu.

Après avoir vu dans la première étude l'application de cette loi dans l'épreuve et la tentation, nous verrons dans ce second billet l'application dans l'acquisition de la sagesse.

Il apparaitra que celui qui a donné son cœur à Jésus acquerra de plus en plus la sagesse parce que cela dépend de Dieu.

1. La sagesse 

1.1. Définition de la sagesse

La sagesse est la science du bonheur. La sagesse est un ensemble de réflexions qui est utile pour savoir comment bien vivre. Nous pouvons trouver comme synonymes « avoir du bon sens » ou « avoir du discernement ». Ces qualités sont primordiales pour réussir.

Dans la Bible, la sagesse est avant tout définie comme suit :

Voici, la crainte du Seigneur, c'est la sagesse ; s’éloigner du mal, c'est l'intelligence.
Job 28 : 28

Cette idée est aussi reprise dans les Psaumes :

la crainte de l'Éternel est le commencement de la sagesse ; tous ceux qui l'observent ont une raison saine. Sa gloire subsiste à jamais.
Psaume 111 : 10

Contrairement à ce que nous aurions pu croire, la sagesse est une disposition de cœur devant rapport à Dieu au lieu d'être un ensemble de préceptes ou une longue liste de doctrines.

1.2. Le commencement de la sagesse

La Bible définit le début de la sagesse comme le fait d'être conscient de la souveraineté de Dieu. Cela implique que le premier pas vers la sagesse est de reconnaître que :

  • La sagesse n'est pas en nous.
  • Dieu jugera celui qui n'a pas agi avec sagesse.

En effet, la source de la sagesse est extérieure à l'homme, selon qu'il est écrit :

en Dieu résident la sagesse et la puissance. Le conseil et l'intelligence lui appartiennent.
Job 12 : 13

Le fait de dire que la sagesse vient Dieu signifie que toute science qui ne s'appuie pas sur sa Parole ne peut pas être efficace pour guérir l'âme. C'est seulement dans la communion intime avec Dieu que nous trouverons quelles mesures pratiques sont à mettre en œuvre pour tendre vers le vrai bonheur.

1.3. La sagesse, le don de Dieu

Si la sagesse est auprès de Dieu et qu'Il condamne ceux qui agissent comme des insensés, nous pouvons nous demander quel homme sera sauvé de sa folie et de la colère de Dieu.

Nous pouvons louer Dieu car dans sa souveraineté, Il a bien voulu nous communiquer sa sagesse. Avec notre premier texte de l'Épître de Jacques, nous lisons que celui qui manque de sagesse peut la demander à Dieu tout simplement et elle lui sera donnée.

Cette sagesse que Dieu offre est la marque de la nouvelle vie d'une personne qui s'est convertie. Avant de se convertir, la personne avait peut-être de la sagesse mais, cela concernait surtout ce qui est physique, terrestre et donc, temporaire. Mais, en Jésus-Christ, la personne trouve en plus des solutions en ce qui concerne son âme et les choses de Dieu, selon qu'il est écrit :

en lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce, que Dieu a répandu abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d'intelligence
Éphésiens 1 : 7-8

Les vies sont uniques alors personne ne peut se contenter d'une sagesse figée par une liste de bonnes conduites. Jésus est vivant et Il a toute espèce de sagesse et la rend disponible à quiconque la demande.

Le premier besoin est surement de sentir la misère de son péché. Sentir qu'il y a un domaine dans lequel nous n'avons jamais réussi à résoudre définitivement nos problèmes : l'état de notre âme. Alors, Dieu tend la perche et nous invite à nous approcher de Lui.

1.4. Dieu se révèle à travers sa sagesse

Au passage, nous voyons les traits de caractère de sa personne :

  • Sa toute-puissance (Il donne à tous, Il n'est pas limité).
  • Sa compassion (Il donne simplement).
  • Sa douceur (il donne sans reproche).
  • Sa bonté (il donne gratuitement).

Tout cela n'est pas sans nous rappeler le ministère de Jésus-Christ où Il n'a jamais rejeté celui qui venait à Lui, même la Cananéenne. Il a toujours été accessible même pour ceux qui ne pouvaient pas voir. Il a montré de la douceur même après que Pierre l'ait renié trois fois et il a toujours été en position de donner, même donner sa vie pour racheter les nôtres.

1.5. La sagesse est à mettre en pratique

Dieu donne sa sagesse simplement mais, notre orgueil où notre penchant naturel à désobéir à Dieu complique tout parce qu'une fois éclairé, il faut s'y soumettre. C'est pour cela que le Seigneur dit :

Dieu résiste aux l'orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles
Jacques 4 : 6

S'humilier est la seule chose qui reste à un homme pour commencer à s'approcher de Dieu. L'humilité commence par espérer en Dieu et elle continue en acceptant d'appliquer ce que Dieu ordonne.

Face à une difficulté, celui qui espère en Dieu L'écoutera et celui qui est humble soumettra sa volonté à celle de Dieu. Comme il est écrit aux versets 1 : 21-25, celui qui est humble est celui qui met en pratique ce qu'il a entendu.

La sagesse est la science du bonheur et le bonheur commence par écouter Dieu et mettre en pratique ce qu'il nous dit :

approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus.
Jacques 3 : 8

Comment purifier nos cœurs ?
En confessant nos péchés et en croyant de tout notre cœur au salut gratuit de Dieu au nom de Jésus-Christ, selon qu'il est écrit :

confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace.
Jacques 5 : 16

La confession se fait dans la prière mais, avec les frères et sœurs, nous pouvons confesser de manière globale et pudique nos combats car nos prières communes sont aimées de Dieu.

La première chose intelligente à faire est donc de s'approcher de Dieu et Il nous guidera dans l'affermissement de notre vie.

1.6. La sagesse à la portée de tous

Remarquons que la sagesse est donc simple à atteindre parce que Dieu nous parle comme un Père et non comme un professeur qui enseigne à des futurs docteurs, selon qu'il est écrit :

En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit :
Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.
Matthieu 11 : 25

Lorsque le Seigneur révèle sa sagesse, Il la donne parfaitement parce qu'Il sait que nous nous sommes approchés de Lui avec la fragilité d'un enfant. Lorsqu'un enfant demande quelque chose à son père, il lui fait totalement confiance et il sait que les solutions que son père lui donnera seront les instructions qu'il devra mettre en œuvre. C'est cela la foi !

Mais si l'enfant demande des conseils et qu'il doute des parents, il ne sera pas plus avancé ; il sera peut-être encore plus désemparé. Avec Dieu, c'est la même chose : il nous éclairera si nous le prions. Mais, si nous ne lui faisons pas confiance ou que nous ne voulons pas obéir, nous serons très déstabilisés parce que la mauvaise conscience s'ajoutera au découragement.

Cela fera que nous prendrons des décisions boiteuses, des décisions qui aggraveront la situation.

1.7. La sagesse que Dieu donne élève

Il n'en est pas ainsi de celui qui obéit à ce que le Seigneur lui demande : en s'approchant de Dieu, il s'humilie et le Seigneur l'élève (verset 4 : 10).

La Bible nous présente des personnes qui se sont confiées dans le Seigneur et ont été élevées grâce à la sagesse que Dieu leur a donnée. Nous pouvons citer Joseph, fils de Jacob, selon qu'il est écrit :

mais Dieu fut avec lui, et le délivra de toutes ses tribulations ; il lui donna de la sagesse et lui fit trouver grâce devant Pharaon, roi d'Égypte, qui l'établit gouverneur d'Égypte et de toute sa maison.
Actes 7 : 10

Joseph a toujours accepté ses épreuves car il comptait sur Dieu. Bien que les circonstances semblaient aller de mal en pis, il a fini par être la deuxième personne la plus importante d'Égypte.

Avec Joseph, nous constatons qu'il a gardé sa vie pure et pacifique. Revêtu de la sagesse d'en haut, il a cherché et trouvé la paix avec ses frères.

La sagesse est invisible. La seule chose que les hommes voient est les conséquences de la sagesse : l’excellente manière dont une personne a bien géré telle ou telle situation.

Cela est vrai avec Salomon par exemple, qui a demandé à Dieu la sagesse. Nous voyons qu'il a reçu la sagesse à la manière dont il a gouverné son peuple, selon qu'il est écrit :

Tout Israël apprit le jugement que le roi avait prononcé. Et l'on craignit le roi, car on vit que la sagesse de Dieu était en lui pour le diriger dans ses jugements.
1 roi 3 : 28

Dieu donne sa sagesse et celui qui la met en application est élevé.

2. La folie 

2.1. Définition de la folie

Où commence la folie ? La limite est tellement floue que le monde pense que nous avons tous besoin d'un peu de folie. Nous vivons dans un monde qui a rejeté Dieu alors l'obéissance que la sagesse requiert est en totale contradiction avec la pensée de ce siècle présent. Il est donc normal qu'ils aspirent à la folie pour satisfaire les besoins qu'appelle leur plaisir de contester avec Dieu. Ils pensent donc trouver un peu de bonheur à errer quelques mètres, voir kilomètres, après la frontière entre la sagesse et la folie.

De même que la Bible donne une définition de la sagesse, la Bible donne aussi une définition de la folie dans le Psaume 14 :

L'insensé dit en son cœur : il n'y a point de Dieu ! Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables ; il n'en est aucun qui fasse le bien. L'Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l'homme, Pour voir s'il y a quelqu'un qui soit intelligent, Qui cherche Dieu. Tous sont égarés, tous sont pervertis ; il n'en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul. Tous ceux qui commettent l'iniquité ont-ils perdu le sens ?
Ils dévorent mon peuple, ils le prennent pour nourriture ; ils n'invoquent point l'Éternel. C'est alors qu'ils trembleront d'épouvante, Quand Dieu paraîtra au milieu de la race juste.
Psaume 14 : 1-5

Le premier pas vers la folie est de rejeter Dieu mais la suite est fatale : la corruption du péché entrainera la condamnation éternelle le jour où Christ jugera les âmes. Ce jour n'est pas encore arrivé puisque nous sommes encore ici bas. Dieu nous accorde encore le temps d'arrêter notre errance ; de l'invoquer pour trouver auprès de Lui le secourt pour notre vie terrestre et le salut éternel.

2.2. L'orgueil est le moteur de la folie

Venir devant Dieu est humiliant parce que nous reconnaissons qu'aucune sagesse n’est en nous, du moins, la sagesse qui amène au bonheur. En effet, la Bible nous dit que l'homme a une sagesse en lui, selon qu'il est écrit :

car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. Aussi est-il écrit : je détruirai la sagesse des sages, Et j'anéantirai l'intelligence des intelligents. Où est le sage ? Où est le scribe ? où est le discuteur de ce siècle ? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde ? Car puisque le monde, avec sa sagesse, n'a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication. Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse : nous, nous prêchons Christ crucifié ; scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que grecs.
1 Corinthiens 1 : 18-24

La Bible reconnait que les hommes ont une sagesse, c'est-à-dire qu'ils ont un certain nombre de théorie et de pratique pour la quête du bonheur. Mais, que constatons-nous ?
C'est un échec puisque de l'aveu de ce monde même, il faut un peu de folie dans une vie pour qu'elle soit épanouissante. Cela montre bien que toute la sagesse du monde a sombré dans sa quête du bonheur.

La Bible explique cette faillite par la négation de Dieu. La sagesse de ce monde ne peut connaître la sagesse de Dieu puisque toutes les sciences partent du principe qu'Il n'y a pas de Dieu.

Alors il est étonnant de voir la précision des sciences en ce qui concerne le monde physique mais il est déplorable de s'apercevoir de l'échec des sciences qui concernent l'âme.

2.3. Le péché démontre la folie de la sagesse humaine

La folie en tant que telle n'est pas palpable mais les vies déréglées la démontrent. Nous avons dans l'Épître de Jacques des signes de folie :

  • Querelles
  • Meurtre
  • Envie
  • Adultère
  • Amour de ce monde (Convoitise de la chair et des yeux et orgueil de la vie selon 1 Jean 2 : 16)

Il est évident qu'aucun de ces points n'aboutira à la paix du cœur. Pourtant, il est intéressant de voir que les sciences de ce monde nous y poussent.

La psychologie humaine nous a asservis à notre amour pour nous-mêmes, par de belles phrases comme « tu dois t'aimer si tu veux aimer ton prochain ». Rappelons juste que la sagesse de Dieu nous demande de mourir à nous-mêmes pour porter beaucoup de fruits (selon Jean 12).

Les exemples de vies déréglées suite à l'application de la sagesse humaine ne manquent pas mais ce que nous retiendrons, c'est que le début de cette folie a commencé parce qu'ils n'ont pas demandé à Dieu la sagesse.

Qu'il n'en soit pas ainsi dans notre approche auprès de Dieu ! Jésus a promis qu'Il nous donnera tout ce que nous lui demanderons si nous l'aimons, c'est-à-dire si nous inclinons notre cœur à chercher sa volonté et non pas la nôtre, selon qu'il est écrit :

ne t'irrite pas contre les méchants, N'envie pas ceux qui font le mal. Car ils sont fauchés aussi vite que l'herbe, Et ils se flétrissent comme le gazon vert. Confie-toi en l'Éternel, et pratique le bien ; aie le pays pour demeure et la fidélité pour pâture. Fais de l'Éternel tes délices, Et il te donnera ce que ton cœur désire. Recommande ton sort à l'Éternel, Mets en lui ta confiance, et il agira. Il fera paraître ta justice comme la lumière, Et ton droit comme le soleil à son midi. Garde le silence devant l'Éternel, et espère en lui ; ne t'irrite pas contre celui qui réussit dans ses voies, Contre l'homme qui vient à bout de ses mauvais desseins. Laisse la colère, abandonne la fureur ; ne t'irrite pas, ce serait mal faire.
Psaume 37 : 1-8

La sagesse est de vouloir ce que Dieu veut, et Il agira en nous, pour nous et par nous.

2.4. Les docteurs de la folie

La sagesse est extérieure à l'homme et nous devons nous y soumettre si Dieu nous la donne.

Or, la folie est manifeste dans la vie de ceux qui ne mettent pas en application la Parole de Dieu. Mais, face à leurs consciences qui les accusent, ils ont inversé les choses : ils qualifient de sage leurs actions puis, ils les justifient par raisonnements.
Cela, la Bible l'avait déjà annoncé à l'avance, selon qu'il est écrit :

Je t'en conjure devant Dieu et devant Jésus Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume, prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désires, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.
2 Timothée 4 : 16

Ils prennent les conclusions qui les accommodent et ils cherchent des grands penseurs qui trouvent les raisonnements qui les démontrent. Remarquer que c'est comme cela que certains justifient l'évolution et aussi toute sorte de péchés comme l'adultère.

Face à ce danger, seule la Parole de Dieu pourra aider tout homme à échapper à la folie de ce monde.

Conclusion

La folie de ce monde s'appuie donc sur ce principe : il n'y a pas de Dieu. À partir de là, ceux qui tiennent de tels discours ont au mieux de la sagesse pour avoir une vie matérielle équilibrée mais qu'en est-il de leurs âmes. Dieu nous a créés pour L'adorer. Comment vivent-ils sans pouvoir mettre en pratique ce pour quoi ils ont été créés ?

Mais, il n'est pas trop tard. Tant que Dieu leur accorde un souffle de vie, c'est pour que chacun d'entre nous puisse trouver la sagesse au bon endroit : auprès de Dieu, au nom des mérites de Jésus-Christ.

Le chrétien ne doit jamais oublier où il a trouvé la sagesse. Chaque jour, il doit revenir auprès de Dieu pour l'écouter en vue de lui obéir.

Écoutez l'instruction, pour devenir sages, Ne la rejetez pas. Heureux l'homme qui m'écoute, Qui veille chaque jour à mes portes, Et qui en garde les poteaux ! Car celui qui me trouve a trouvé la vie, Et il obtient la faveur de l'Éternel. Mais celui qui pèche contre moi nuit à son âme ; tous ceux qui me haïssent aiment la mort.
Proverbes 8 : 33-36