Genèse 37 : 5-8

Joseph eut un songe, et il le raconta à ses frères, qui le haïrent encore davantage. Il leur dit : Écoutez donc ce songe que j'ai eu !
Nous étions à lier des gerbes au milieu des champs ; et voici, ma gerbe se leva et se tint debout, et vos gerbes l'entourèrent et se prosternèrent devant elle.
Ses frères lui dirent : Est-ce que tu régneras sur nous ? est-ce que tu nous gouverneras ? Et ils le haïrent encore davantage, à cause de ses songes et à cause de ses paroles.

Introduction

Joseph, divinement averti par deux songes, annonce sa souveraineté sur sa famille. Piqués par l'orgueil couplé à une crise de jalousie, les frères le haïssent au plus haut point.

La vie de Joseph illustre celle de Jésus-Christ. Leurs vies ont de nombreux points communs dont la haine du monde à leur égard car ils ne veulent pas se soumettre à eux.

Ici, les frères ont clairement verbalisé le rejet de sa souveraineté. De nos jours, comment le rejet de la souveraineté de Jésus-Christ se verbalise-t-il ?

Il se verbalise de plusieurs manières. Mais pour ce billet, nous prendrons l'exemple de l'acceptation de la théorie de l'évolution.

1. Rejet du message de la Bible

Il y a plusieurs clichés qu'il faut écarter :

  • Les chrétiens ne sont pas les seuls créationnistes (juifs, musulmans… sans oublier ceux qui croient aux extra-terrestres)
  • Il y a des gens qui se disent chrétiens et qui adhèrent à la théorie de l'évolution

Pourquoi préciser cela ?
Tout simplement pour bien faire comprendre que le débat entre créationnistes et évolutionnistes ne devrait pas se limiter à un débat en un scientiste (celui qui place sa foi dans la science) et un chrétien biblique. Mais, vous remarquerez que quand les évolutionnistes s'attaquent au créationnisme, ils s'attaquent surtout à la Bible et à son message.

Or le message de la Bible est simple : Le Messie, celui qui a créé les cieux et la terre, viendra et règnera.

Avec la théorie de l'évolution, ceux qui rejettent Dieu tiennent les bons propos pour exprimer le rejet de la souveraineté de Dieu. En effet, l'origine de l'homme détermine sa fin. Si nous adoptons une position évolutionniste, nous pensons que l'origine de l'homme est le néant et donc, notre éternité sera également le néant. Cela permet à un homme de vivre dans une impression de liberté parce que, pense-t-il, il n'aura pas à rendre compte de ses actes.

Adopter la théorie de l'évolution est une façon concrète de dire à Dieu ce que les frères de Joseph lui ont dit : tu ne règneras pas sur nous.

2. Les bribes de la Bible en chacun de nous

Pourtant, il y a des éléments en chaque homme qui viennent perturber cette idée de liberté absolue. Il y a par exemple la conscience du bien et du mal, concept qui dépasse un monde purement matériel :

quand les païens, qui n'ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n'ont point la loi, une loi pour eux-mêmes ; ils montrent que l'œuvre de la loi est écrite dans leurs cœurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s'accusant ou se défendant tour à tour.
Romains 2 : 14-15

Cette conscience qui accuse et défend tout à tour doit nous rappeler qu'un jour nous serons face à notre Juge, et il nous demandera des comptes sur notre vie. L'erreur est de penser que notre plus grand péché aura été d'avoir adopté la théorie de l'évolution. Non ! La plus grande erreur aura été d'avoir rejeté Dieu et la souveraineté du Messie.

Puisqu’ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous
Romains 1 : 21-22

Rejeter Dieu en tant que notre créateur n'est pas sans conséquence. La folie de ce monde a une origine : ne pas reconnaître le statut souverain de Dieu et de son Fils Jésus-Christ.

3. C'est par la foi que viendra le salut

C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles.
Hébreux 11 : 3

C'est uniquement par la foi que nous reconnaissons que Dieu a créé les cieux et la terre. D'où vient cette foi ?

Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ.
Romains 10 : 17

Ainsi, celui qui sait d'où vient le monde a cette conviction parce qu'Il a cru à ce qu'il a lu dans la Parole de Christ, c'est-à-dire la Bible. La Bible ne donne pas tous les détails pour nourrir nos envies scientifiques, mais Elle donne tous les détails pour nourrir notre âme.

Que nous dit encore la Parole ?

Car en lui (Jésus) ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.
Colossiens 1 : 16

La Parole de Christ nous dit qu'Il a tout créé et que tout a été créé pour Lui. Ainsi, la foi qui vient de la Parole donne un sens à la vie de celui qui a la foi. Ainsi, Jésus-Christ est à l'origine de la vie et Il en est la finalité.

Conclusion

Amis évolutionnistes, peut-être êtes-vous fatigués de votre vie qui n'a pas de sens. La richesse, la gloire, la réussite sentimentale ou toute autre réussite sans Dieu est vanité.

Imaginez une danseuse étoile sur un ring de catch. Elle serait bien malheureuse parce qu'elle vit un sport pour lequel elle n'est pas taillée. Elle serait triste aussi parce que chaque combat est perdu d'avance. Mais imaginez son bonheur le jour où enfin elle arrive à l'opéra de Paris ! Là, elle s'épanouira pleinement parce qu'elle fera ce pour quoi elle est faite, elle serait dans la joie d'aller de victoire en victoire.

Sans Dieu, notre vie serait aussi triste et vaine que la danseuse étoile sur le ring mais Dieu veut nous emmener ailleurs, nous amener à Lui. Il est venu sur terre en la personne de Jésus-Christ pour nous prendre avec Lui et nous donner la paix du cœur.

La vraie liberté viendra quand la créature louera son créateur :

En lui (Jésus) vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l'Évangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis, lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s'est acquis, à la louange de sa gloire.
Éphésiens 2 : 13-14