1 Pierre 1 : 1-9

Pierre, apôtre de Jésus Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie et la Bithynie, et qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l'Esprit, afin qu'ils deviennent obéissants, et qu'ils participent à l'aspersion du sang de Jésus Christ : que la grâce et la paix vous soient multipliées!
Béni soit Dieu, le père de notre Seigneur Jésus Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus Christ d'entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps !
C'est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu'il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par divers épreuves, afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus Christ apparaîtra, lui que vous aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie ineffable et glorieuse, parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi.

Introduction

L'apôtre Pierre était mandaté par Jésus pour paître le troupeau qu'Il lui a confié :

Après qu'ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu plus que ne m'aiment ceux-ci ? Il lui répondit : oui, Seigneur, tu sais que je t'aime.
Jésus lui dit : pais mes agneaux.
Jean 21 : 17

Le troupeau en question est l'ensemble des élus qui sont dispersés, c'est-à-dire ceux qui ont Jésus de Nazareth comme Sauveur et Seigneur. À travers ce billet, nous verrons comment l'apôtre Pierre mettra en application sa mission.

Sa préoccupation pour les chrétiens est que leur qualité de vie doit être égale à la qualité de leur salut. Ce but est mentionné au verset 2 :
Afin qu'ils deviennent obéissants et participants à l'aspersion du sang de Christ.

L'aspersion fait allusion à un rite de l'Ancienne Alliance.

Tu prendras du sang qui sera sur l'autel et de l'huile d'onction, et tu en feras l'aspersion sur Aaron et sur ses vêtements, sur ses fils et sur leurs vêtements. Ainsi seront consacrés Aaron et ses vêtements, ses fils et leurs vêtements.
Exode 29 : 21

La notion que nous retiendrons est le dévouement du chrétien, ce qui renvoie finalement à une notion d'obéissance. C'est dans cette vie conforme au salut que le chrétien trouvera abondamment grâce et paix.

Pour nous encourager, au verset 4, Pierre rappelle la nature du salut : il ne peut ni se corrompre, ni se souiller, ni se flétrir. Nous allons donc voir à travers ce premier chapitre l'exhortation de Pierre pour les chrétiens :

  • Une vie incorruptible.
  • Une vie propre, sans souillure.
  • Une vie grandissante qui ne flétrit pas.

Nous verrons aussi que personne ne peut arriver à suivre cette exhortation si Dieu n'intervient pas. Ainsi, notre assurance d'avoir une vie à la hauteur de notre salut s’appuiera sur l'aide de Dieu.

1. Une vie aussi incorruptible que le salut à venir

La définition de la corruption d'un salut est le fait d'altérer ou pervertir le salut que Dieu avait prévu pour nous.

Le salut est l'objet de la joie du chrétien comme nous le rapporte le verset 6. Et pourtant, il y a bien de nombreuses choses qui éloignent le disciple de la route de son salut pensant que ces choses apporteront plus de joie. Dans l'épreuve de la persécution, peut-être certains étaient tentés d'abandonner la foi en Jésus pour avoir une vie sociale plus facile. En occident, l'épreuve vient surtout de la séduction de notre monde qui éloigne de Dieu.

Mais malgré les difficultés que peut connaître un chrétien, quand le salut sera pleinement accompli au retour de Jésus-Christ et que son Église sera avec Lui, Satan ne pourra plus nous séduire et nous ne nous laisserons plus détournés de notre vocation : louer Jésus de tout notre être.

Ainsi, une vie non corrompue est une vie remplie par la joie du salut que le Seigneur procure. Or, si le chrétien laisse corrompre la joie de son salut, il laissera obligatoirement corrompre sa vie de disciple.

La pensée du monde actuel nous enseigne aujourd'hui : « un tiens vaut mieux que deux tu auras ». Le monde ne sait plus attendre, et comme le chrétien vie dans ce monde, il peut avoir tendance aussi à devenir impatient.
Mais à ceux qui seront patients, malgré les épreuves, la parole de Dieu nous garantit ici qu'on aura la louange, la gloire et l'honneur.

Qu'est-ce qui prend le plus de place dans nos vies ?
Vous aurez la réponse en répondant à la question : à quoi pensez-vous le plus dans une journée ?

Le travail ? Les hobbies ? La famille ? Les jeux ? Telle ou telle émission ? Telle ou telle passion ? Le foot ? Le shopping ? La vie de telle ou telle star...
Il n'y a rien de mal dans tout cela sauf s'ils nous font oublier qu'un jour Jésus revient.

Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, Et qui la médite jour et nuit !
Psaumes 1 : 1-2

Une vie non corrompue est occupée par les occupations du Seigneur parce que lorsque nous serons au ciel, nous ferons que cela. Alors, ne laissons rien nous faire oublier notre destinée finale car c'est comme cela que notre vie de chrétien ne sera pas corrompue.

2. Une vie aussi propre que le salut à venir

Il est écrit dans le même chapitre :

comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l'ignorance. Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit :
Vous serez saints, car je suis saint.
1 Pierre 1 : 14-16

L'apôtre invite le chrétien à avoir une vie sainte car Dieu est saint et quand le chrétien sera pour toujours avec son créateur, sa vie sera entièrement consacrée à glorifiée Dieu pour ce qu'Il a fait au travers du Messie.

Ainsi, une vie sainte est simplement une vie entièrement mise à part pour Dieu. De la sorte, une vie sainte amènera une vie sans péchés, une vie propre. Effectivement, si on se concentre sur la proximité de Dieu en pensée et en action, alors, on n'aura pas le temps de se laisser salir par le péché.

Pourquoi le salut ne peut-il pas se souiller ?
Car le plan de Dieu est parfait et de plus, n'oublions pas que le chrétien est transformé de gloire en gloire pour ressembler de plus en plus à Jésus.

Quel est le secret d'une vie sainte qui amène à une vie propre ?
L'erreur est de penser que la sainteté s'obtient par toutes sortes de privations alimentaires ou des privations de moments de joie... Une vie austère à l'antipode de ce que Dieu veut parce que le salut est plein de joie.

Ainsi, pour avoir une vie dévouée pour le Seigneur, il n'y a pas de secrets : c'est l'obéissance ou plus précisément aimer Jésus de tout son cœur et l'obéissance suivra.

En effet, qui invoque-t-on comme père ?
Le chrétien invoque comme Père un Dieu qui hait le péché et qui affirme que la fin du péché c'est la mort. Dieu n'est pas notre copain pour tolérer notre péché, selon qu'il est écrit :

ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi. Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l'Esprit moissonnera de l'Esprit la vie éternelle.
Galates 6 : 7

Nous récolterons donc ce que nous semons aujourd'hui. Si donc notre éternité est consacrée à servir Dieu, prenons notre courage pour que cette réalité commence dès aujourd'hui et servons Dieu de tout notre cœur.

C'est ainsi que notre vie sera aussi sainte que notre salut. En puisque nous n'aurons pas le temps de nous souiller, notre vie sera aussi pure que notre salut.

3. Une vie grandissante

Le contraire de « grandir » n'est pas seulement « rapetisser » ! La stagnation est aussi opposée à la croissance.

Souvenons-nous que lorsque le Seigneur nous sauve, il nous fait grandir, selon qu'il est écrit :

ce que Dieu veut, c'est votre sanctification
1 Thessaloniciens 4 : 3

Nous avons la sainteté dans le deuxième point. Ce verset nous apprend que nous ne serons pas entièrement saints du jour au lendemain mais cela s'inscrit dans un processus de croissance.

Le chrétien est souvent comparé à un végétal. Le pire pour un végétal est de flétrir. En réalité, tout végétal flétri peu à peu. S'il flétrit, il ne portera pas de fruits.

Il ne doit pas en être ainsi pour le chrétien. Il doit être comme ces arbres multicentenaires qui portent du fruit chaque saison.

Dans notre marche, nous aurons surement besoin d'engrais naturel que Dieu a créé, c'est-à-dire l'amour. C'est pourquoi l'apôtre Paul exhorte les chrétiens à s'aimer les uns les autres.

Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi.
Romains 13 : 8

Si l'amour n'est pas manifesté dans la vie d'un chrétien, alors il flétrira peu à peu et cela n'est pas du tout conforme au salut que Dieu avait prévu pour lui. On peut s'enfermer dans tel ou tel ministère mais si l'amour n'est pas au rendez-vous, alors cela ne sert à rien. Ce commandement sera toujours valable. Donc, suivre ce commandement permettra de ne jamais flétrir.

La charité (l'amour) ne périt jamais...
1 Corinthiens 13 : 8

Prenons l'engagement d'avancer plus dans l'amour ! parce que quand viendra le temps où on sera uni à Christ, seul l'amour restera. C'est ainsi que notre croissance spirituelle connaîtra la croissance digne du salut que Dieu réserve aux siens.

Conclusion

On a vu que le chrétien doit avoir une vie de mêmes qualités que le salut :

  • Le salut est incorruptible, alors le chrétien ne doit pas se laisser détourner par quoi que ce soit.
  • Le salut ne peut se souiller, alors le chrétien doit avoir une vie sainte.
  • Le salut ne se flétrit pas, alors le chrétien doit aller de progrès en progrès

Voulons-nous progresser ?
Souvenons-nous que Christ seul peut nous faire grandir et que notre part est de nous attacher à sa Parole et Il nous fera faire des pas de géant.

Si nous ne voulons nous perdre en route, restons toujours dans la joie du salut.