1 Roi 19 : 13-18

Quand Élie entendit Dieu, il s'enveloppa le visage de son manteau, il sortit et se tint à l'entrée de la caverne. Et voici, une voix lui fit entendre ces paroles : Que fais-tu ici, Élie ?
Il répondit :
J'ai déployé mon zèle pour l'Éternel, le Dieu des armées ; car les enfants d'Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l'épée tes prophètes ; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m'ôter la vie.
L'Éternel lui dit : Va, reprends ton chemin par le désert jusqu'à Damas ; et quand tu seras arrivé, tu oindras Hazaël pour roi de Syrie. Tu oindras aussi Jéhu, fils de Nimschi, pour roi d'Israël ; et tu oindras Élisée, fils de Schaphath, d'Abel Mehola, pour prophète à ta place. Et il arrivera que celui qui échappera à l'épée de Hazaël, Jéhu le fera mourir ; et celui qui échappera à l'épée de Jéhu, Élisée le fera mourir.
Mais je laisserai en Israël sept mille hommes, tous ceux qui n'ont point fléchi les genoux devant Baal, et dont la bouche ne l'a point baisé.

Romains 11 : 2-6

Dieu n'a point rejeté son peuple, qu'il a connu d'avance. Ne savez-vous pas ce que l'Écriture rapporte d'Élie, comment il adresse à Dieu cette plainte contre Israël :
Seigneur, ils ont tué tes prophètes, ils ont renversé tes autels ; je suis resté moi seul, et ils cherchent à m'ôter la vie ?
Mais quelle réponse Dieu lui fait-il ?
Je me suis réservé sept mille hommes, qui n'ont point fléchi le genou devant Baal.
De même aussi dans le temps présent il y un reste, selon l'élection de la grâce. Or, si c'est par grâce, ce n'est plus par les oeuvres ; autrement la grâce n'est plus une grâce. Et si c'est par les oeuvres, ce n'est plus une grâce ; autrement l'oeuvre n'est plus une oeuvre.

Introduction

Dans ce billet, nous allons parler des appelés et des élus :

  • Dieu appelle tous les hommes à la repentance par la foi en Jésus-Christ.
  • Parmi ceux qui ont répondu à l'appel, Dieu choisit pour le salut ceux qui sont justifiés par la foi en Jésus-Christ.

Quel est le contexte du passage de 1 Roi 19 ?
Le prophète Élie vient de mettre en déroute les prophètes de Baal au mont Carmel. Enragée par la perte des serviteurs pour son faux dieu, la reine Jézabel a juré sa mort. Apeuré par cette nouvelle, l'homme de Dieu s'enfuit jusqu'à Horeb. Là, l'Éternel lui apparut pour le fortifier et pour lui annoncer qu'il n'est pas le seul à ne pas s'être souillé avec les idoles. En effet, il y a 7.000 hommes qui sont également restés purs.

Dieu désire sauver tous les hommes. À l'époque d'Élie, Il avait appelé les juifs d'entre les nations pour qu'ils appellent à leur tour les autres nations à se tourner vers le créateur. Or, le peuple de Dieu s'est détourné de sa vocation mais une partie est restée fidèle : ce reste illustre l'ensemble des élus de Dieu.

L'apôtre Paul reprend cette histoire pour illustrer que :

  • Dieu à bien appelé tout le monde d'une manière ou d'une autre.
  • De tout temps, il y a toujours eu des élus, c'est-à-dire un nombre restreint de personnes qui ont placé leur confiance dans le Messie.

Par définition, ce reste est en opposition au plus grand nombre, selon qu'il est écrit :

car il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus.
Matthieu 22 : 14

Ce peu d'élus représente la notion de « reste » dans la Bible tandis que ces « beaucoup d'appelés » représentent tous les hommes.

Nous allons donc voir comment Dieu a appelé beaucoup d'hommes puis nous verrons les caractéristiques du reste que Dieu a élu. Nous verrons qu'un élu est celui qui s'est confié en Jésus-Christ quand il s'est présenté devant Dieu.

Nous verrons aussi que Dieu veut fortifier les élus en leur rappelant qu'ils ne sont pas seuls même s'ils se sentent parfois bien abandonnés face aux grands nombres de ceux qui ont rejeté l'appel de Dieu.

1. Les appelés

1.1. L'intitulé de l'appel

Nous connaissons tous l'appel du 18 juin, c'est-à-dire ce à quoi le général de Gaule a invité tous les Français : la résistance face aux nazis. Mais, savons-nous à quoi Dieu nous appelle ?

Il est écrit :

En effet, Moïse définit ainsi la justice qui vient de la loi : L'homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi : Ne dis pas en ton coeur : Qui montera au ciel ? c'est en faire descendre Christ ; ou : Qui descendra dans l'abîme ? c'est faire remonter Christ d'entre les morts.
Que dit-elle donc ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur. Or, c'est la parole de la foi, que nous prêchons. - Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. - Car c'est en croyant du coeur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut
Romains 10  : 5-10

L'erreur courante, même au sein du monde chrétien, est de penser que Dieu nous appelle à pratiquer des œuvres. En effet, cet appel concernait l'Ancienne Alliance avec la Torah donnée à Moïse. Cette Ancienne Alliance se résumait à pratiquer la religion afin de vivre Or, nous savons que personne n’a accompli toute la Loi sans jamais faillir.


En revanche, en ce qui concerne la Nouvelle Alliance, Dieu nous appelle à venir à Lui avec notre cœur et le proclamer haut et fort.

Au verset 6, la Parole de Dieu dit « ne dit pas dans ton cœur » car la foi que Dieu veut part du cœur et arrive à la bouche. Nous n'avons plus à pratiquer un rite religieux pour atteindre le ciel ou pour éviter l'abîme éternel car Dieu est descendu du ciel pour être parmi nous et Jésus-Christ a bravé la mort et l'enfer pour nous en épargner.

Ainsi, le pécheur n'a plus qu'à mettre sa confiance en Jésus-Christ de tout son cœur pour que notre vie change. Or, celui qui a le cœur tourné vers le Messie le proclame parce que c'est une bonne nouvelle. C'est pour cela qu'il est écrit :

Car c'est en croyant du coeur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut, selon ce que dit l'Écriture : Quiconque croit en lui ne sera point confus.
Romains 10 : 10-11

Dieu nous appelle donc à venir à Lui de tout notre cœur et nous invite à verbaliser notre réponse.

1.2. Qui sont appelés ? (Romains 10 : 12-13)

Dieu appelle tous les hommes et toutes les femmes à la repentance, c'est-à-dire, à abandonner leur vie sans Lui.

Lorsque la Parole précise qu'il n'y a aucune différence entre juif et grec, cela signifie que nous sommes tous concernés par l'appel de Dieu. C'est pour cela que la Bible précise bien que quiconque croit en Lui sera sauvé.

Cela signifie que vous qui lisez ces lignes êtes aussi concernés par l'appel de Dieu. Il vous appelle aussi à cette relation de cœur à cœur avec Lui.

1.3. Concrètement, comment Dieu appelle-t-Il tous les hommes ? (Romains 10 : 14-17)

Dieu a voulu que les hommes se présentent devant Lui suite à l'écoute de sa Parole. Pour cela, il a suscité des prédicateurs afin que la Parole de Christ arrive aux oreilles de chacun.

Tout être sait donc que le créateur l'invite à revenir à Lui de tout leur cœur.

1.4. Dieu a-t-il réussi à appeler tout le monde ? (Romains 10 : 18)

La réponse est sans équivoque : oui. Le verset 18 nous dit bien que Dieu a touché (ou touchera) tout homme.

Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ.
Mais je dis : N'ont-ils pas entendu ? Au contraire ! Leur voix est allée par toute la terre, Et leurs paroles jusqu'aux extrémités du monde.
Romains 11 : 17-18

Les hommes étant incapables par nature de se tourner vers Dieu, il a fallu que le Seigneur des seigneurs nous appelle à Lui pour nous rendre compte de son existence et par la même occasion, nous faire rendre compte de la misère de notre vie sans Lui.

1.5. Comment la plupart des hommes ont-ils répondu à l'appel de Dieu ? (Romain 10 : 19-21)

Les Hébreux étaient les premiers destinataires de l'appel de Dieu. Or nous voyons qu'ils l'ont rejeté car ils ont rejeté le Messie.

Mais, l'épître de l'apôtre Paul aux Romains précise que les non-juifs ne sont pas mieux car eux aussi ont refusé de se présenter devant Dieu pour obtenir la grâce, selon qu'il est écrit :

quand les païens, qui n'ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n'ont point la loi, une loi pour eux-mêmes ; ils montrent que l'oeuvre de la loi est écrite dans leurs coeurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s'accusant ou se défendant tour à tour. C'est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes.
Romains 2 : 14-16
1.6. La grâce de Dieu

Dieu a usé d'ingéniosité pour appeler les hommes mais ils n'ont pas pris la peine de considérer l'invitation de Dieu. Pourtant, l'objectif de Dieu était qu'ils puissent s'échapper de leur vie pourrie par le péché.

Malgré cela, Dieu a été patient puisqu'il est dit au verset 21 qu'Il a tendu Ses mains tout le jour vers un peuple rebelle et contredisant, selon ce qui était annoncé :

j’ai tendu mes mains tous les jours vers un peuple rebelle, Qui marche dans une voie mauvaise, Au gré de ses pensées
Ésaïe 65 : 2

Ce jour où Dieu a tendu les mains était le jour où Jésus-Christ était cloué toute la journée sur la croix. Il avait les mains écartées pour nous dire : viens, présente-toi à moi pour trouver la remise gracieuse de tes péchés car je t'accueillerai ; je serai ton Dieu et tu seras mon enfant.

Cette patiente perdure aujourd'hui. Alors ne soyons pas rebelles dans nos actes et contredisants dans notre cœur. Présentons-nous donc devant Dieu pour l'écouter afin de trouver le chemin du salut puisqu'Il nous appelle.

2. Les élus

Nous serions tentés de dire que l'appel de Dieu n'a pas trouvé preneur car il est manifeste que la plupart de nos contemporains ont rejeté Son appel. Mais, la Parole de Dieu a été efficace car Christ a eu des disciples, même encore aujourd'hui. La Parole de Dieu a tellement été efficace que les premiers chrétiens étaient juifs, comme ce fut le cas de l'apôtre Paul.

A vu humaine, le nombre de convertis semble peu nombreux. Mais, disons-le tout de suite : à la fin, il y aura une foule si nombreuse qu'il sera difficile de la compter, selon qu'il est écrit :

Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains.
Apocalypse 7 : 9

Ainsi, parmi tous les appelés, il y a peu d'élus à nos yeux mais, Dieu est plus puissant que ce que nous voyons.

Voyons un peu les caractéristiques de ce que la Bible appelle « un reste », c'est-à-dire les élus.

2.1. Répondre à l'appel de Dieu, c'est se présenter devant Lui.

Avant d'être élu par Dieu, il faut répondre à son appel, c'est-à-dire se présenter devant Lui pour espérer être choisi. C'est comme les élections présidentielles. Si nous ne nous présentons pas, nous ne pouvons pas être élus.

Ceux qui ne se présentent même pas sont les athées : ils ne veulent pas entendre parler de tout ce qui touche de près ou de loin à Dieu. Il est en effet normal que se présenter devant Dieu implique de croire qu'il y a un être au-dessus de nous que devons adorer.

Ceci étant dit, attention de se présenter devant Dieu sans écouter Sa Parole. Beaucoup répondent à l'appel de Dieu et veulent avoir une vie spirituelle mais, ils ne L'écoutent pas. La conséquence est qu'ils vivent une religion stérile : ils ont du zèle mais, ne soumettant pas à la Parole de Dieu, ils ne seront jamais élus, selon qu'il est écrit :

Je leur rends le témoignage qu'ils ont du zèle pour Dieu, mais sans intelligence : ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu
Romains 10 : 2-3
2.2. Répondre l'appel de Dieu pour l'écouter.

Répondre efficacement à l'appel de Dieu, c'est se présenter devant Lui en vue de se soumettre à sa Parole.

Cela est un peu équivalent à une personne qui répond à une annonce pour trouver un emploi. Si la personne ne répond pas à l'annonce, elle ne peut pas être choisie. Mais si elle répond, en général elle fera l'effort de bien connaître son éventuel futur employeur pour espérer être choisi parmi les prétendants au poste vacant.

La différence entre l'élu et l'employé est qu'un employé sera retenu sur la base de ses qualités tandis que Dieu adopte Ses enfants sur la base des qualités de Christ.

En effet, la personne qui sera élue sera celle qui se présentera devant Dieu avec la foi en Jésus-Christ car le Messie a répondu pour le pécheur à toutes les exigences que la sainteté céleste demande.

C'est pour cela que le verset de Romains 11 : 5 parle de l'élection selon la grâce.

Tout homme a donc besoin de répondre à l'appel de Dieu et écouter cet appel. celui qui écoute l'énoncé de l'appel de Dieu comprendra deux choses :

  • Il comprend qu'il ne sera jamais choisi si Dieu ne lui fait pas indulgence.
  • Dieu veut lui faire grâce, la preuve, Jésus-Christ est mort pour lui.

Cette démarche n'est pas naturelle aux hommes qui, par orgueil, préfèrent mériter le paradis de Dieu par leurs œuvres. C'est pour cette raison que nous avons tous besoin d'écouter les prédications afin de comprendre comment Dieu désire nous sauver.

Et son souhait est que nous soyons sauvés en croyant au nom de son Fils, Jésus-Christ.

Le dessein de Dieu est le suivant : si une personne répond à l'appel de Dieu et Lui présente les œuvres de Christ, elle sera élue. La bénédiction éternelle sera sa destinée, selon qu'il est écrit :

nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés.
Romains 8 : 28-30
2.3 L'élection, certitude du salut

La Bible nous dit :

en lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui
Éphésiens 1 : 4

Les élus de Dieu peuvent avoir la certitude de leur salut parce que lorsqu'ils ont été élus, Dieu connaissait leur vie avant même qu'elle n'ait commencé.

S'il est intellectuellement possible qu'une personne abandonne la foi, il faut comprendre que ce n'est pas possible car comme Dieu connait l'avenir, Il ne l'aurait jamais choisi même si elle a répondu à l'appel.

C'est pour cela que Dieu nous a élu avant la fondation du monde, selon qu'il est encore écrit :

… qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père …
1 Pierre 1 : 2

Ainsi, comme c'est Dieu qui a le dernier mot sur notre salut, cela est réconfortant car si nous savons que Dieu nous a choisis, c'est parce qu'il sait qu'Il nous rendra fidèle jusqu'au bout.

2.4. La solitude des élus

Les élus sont les chrétiens, c'est-à-dire ceux qui suivent le Messie. Or, Jésus-Christ avait annoncé que notre vie ne serait pas de tout repos sur cette terre parce que la masse haïra le petit nombre, selon qu'il est écrit :

si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ; mais parce que vous n'êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait.
Jean 15 : 18-19

Par ailleurs, l'apôtre Pierre dira :

or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus Christ seront persécutés.
2 Timothée 3 : 12

Tout cela nous amène à penser que le chrétien peut connaître des moments de solitude parce qu'il aura fait le choix de servir son Sauveur.

Mais souvenons-nous que nous ne sommes pas seuls. Peut-être sommes-nous environnés de personnes qui auraient donné la main d'association à ceux qui ont tué les prophètes mais sachons qu'en tout temps, il y a un reste qui a été élu sur le principe de la grâce de Dieu.

À cause des souffrances dont le monde peut nous accabler, il est important pour les élus de se côtoyer, sinon nous pouvons être aussi tristes et abattus que le prophète Élie, selon qu'il est écrit :

fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, la charité, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d'un coeur pur.
2 Timothée 2 : 22

Comprenons bien l'enjeu de cette exhortation : si le chrétien ne recherche pas la justice de Dieu avec ceux qui l'invoquent d'un cœur pur, il sera aussi asséché que le prophète Élie.

Nous avons besoin de nous rappeler ensemble des merveilles de Dieu.

Conclusion

Ainsi, Dieu a appelé tous les hommes à se présenter devant Lui afin qu'ils entendent comment trouver le salut.

Il peut y avoir trois façons de réagir à cet appel :

  • Les athées ont décidé de ne pas écouter l'invitation gratuite et encore moins se donner la peine de venir devant Dieu.
  • Les religieux se sont présentés devant leur créateur mais ils ne veulent pas écouter le message.
  • Les élus ont répondu à l'appel et ils ont écouté le message de l'Évangile : sans Jésus-Christ, ils ne peuvent rien faire spirituellement. Ils L'ont donc pris comme Sauveur et Seigneur pour que Dieu les choisisse.

Le chrétien est donc un élu de Dieu, c'est-à-dire une personne choisie par Dieu. Tant que Jésus n'est pas revenu chercher son Église, nous pouvons connaître une solitude. Mais n'oublions qu'il y a toujours eu un reste de croyant dans ce monde.

De plus, n'oublions pas que le Seigneur Lui-même est avec nous chaque comme Il l'a promis :

 je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.
Matthieu 28 : 20