Marc 6 : 35-52

Comme l'heure était déjà avancée, ses disciples s'approchèrent de lui, et dirent : Ce lieu est désert, et l'heure est déjà avancée ; renvoie-les, afin qu'ils aillent dans les campagnes et dans les villages des environs, pour s'acheter de quoi manger.
Jésus leur répondit : Donnez-leur vous-mêmes à manger. Mais ils lui dirent : Irions-nous acheter des pains pour deux cents deniers, et leur donnerions-nous à manger ?
Et il leur dit :
Combien avez-vous de pains ? Allez voir. Ils s'en assurèrent, et répondirent : Cinq, et deux poissons. Alors il leur commanda de les faire tous asseoir par groupes sur l'herbe verte, et ils s'assirent par rangées de cent et de cinquante.
Il prit les cinq pains et les deux poissons et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains, et les donna aux disciples, afin qu'ils les distribuassent à la foule. Il partagea aussi les deux poissons entre tous.
Tous mangèrent et furent rassasiés, et l'on emporta douze paniers pleins de morceaux de pain et de ce qui restait des poissons.

[...] ils (les disciples) n'avaient pas compris le miracle des pains, parce que leur cœur était endurci.

Introduction

Pourquoi Jésus a-t-il fait des miracles ?
La Bible mentionne beaucoup de miracles que Jésus a faits, et l’Évangile de Jean nous rapporte que si les témoins de l'époque les avaient tous relatés, il aurait fallu énormément de livres.

Notre étude du jour nous montrera que derrière un miracle il y avait un enseignement spirituel à comprendre. Un miracle ne se bornait donc pas à un fait divers surnaturel.
Nous allons voir à travers cet article que par ces miracles, Dieu a dévoilé sa personne en Jésus-Christ.

Nous allons nous attarder spécialement sur trois aspects de cette démonstration de la personne de Dieu :

  1. Démontrer que Jésus-Christ est bien le fils du Dieu vivant.
  2. Illustrer la volonté de Dieu de nourrir les âmes.
  3. Expliquer ce que Dieu attend des hommes
.

1. Démontrer que Jésus-Christ est bien le fils du Dieu vivant

Si on demande à un profane biblique de mentionner un miracle de Jésus, il est certain que la multiplication des pains sera dans le top 5.

Que s'est-il passé exactement lors de cette première multiplication des pains ?
Nous voyons que la foule immense a suivi Jésus ; le soir étant venu, plutôt que de les renvoyer, Jésus décide de les nourrir avec deux pains et cinq poissons, qu'Il a multipliés.

On pourrait longuement discuter sur la véracité du récit, mais la Bible nous dit que c'est un miracle, donc on ne cherchera pas à expliquer le pourquoi du comment. Par la foi, nous croyons.

Si les explications physiques nous échappent, la leçon spirituelle est claire :
La première des choses qu'il faut retenir, c'est que Jésus est au-dessus des lois naturelles. Il a la capacité de nourrir miraculeusement les siens. Ce n'était pas rien pour les juifs, car ils avaient encore en tête la manne que Dieu avait donnée à leurs pères dans le désert. Par ce miracle, il démontre donc qu'Il est l'égal du père.

Attester son égalité avec le père par un miracle est flagrant si nous regardons le miracle de la guérison d'un paralytique, relatée dans Matthieu 9 : 1-9.
Jésus ne guérit pas d'entrée le malade ; il lui annonce que ces péchés sont pardonnés. Or, Dieu seul peut accorder le pardon des péchés ; donc accorder la rémission des péchés à une personne revient à s'élever au rang de Dieu.
D'ailleurs, c'est exactement pour cette raison que les scribes dirent : cet homme blasphème (Matthieu 9 : 3). Quelle fut la réponse de Jésus à ces incrédules ?

Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : lève-toi, dit-Il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison.
Matthieu 9 : 6

En d'autres termes, Jésus leur dit :

  • oui, vous avez raison de penser que je me fais égal à Dieu
  • non, vous avez tort de penser que je blasphème

Jésus est donc bien le messie annoncé par les prophètes et nous pouvons Le suivre avec assurance.

2. Illustrer la volonté de Dieu de nourrir les âmes

Après avoir nourri leurs âmes (l'enseignement qu'Il a apporté durant la journée), Jésus les nourrit physiquement.
Quand Jésus prend le repas en main, nous voyons que non seulement les personnes sont rassasiées, mais en plus il en reste encore (douze paniers).

Pour celui qui croit aux miracles de Jésus, l'erreur serait de s'arrêter sur l'aspect physique, au détriment de l'aspect spirituel.
En effet, Jésus rappelle lors de sa tentation dans le désert :

l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu
Matthieu 4 : 4

La Bible prend souvent la nourriture physique comme illustration de l'enseignement de la Parole.

Voyons quelques considérations à propos de la nourriture :

  • De même que la nourriture est indispensable au corps, de même l'enseignement de Jésus est indispensable à notre âme.
  • De même que l'abondance de nourriture rassasie, de même celui qui se plonge dans l'étude de la Bible a la plénitude de l'Esprit.
  • De même qu'il restait douze paniers de nourriture, l'enseignement de la Bible est inépuisable.
  • De même que manger du poison tue, nourrir son âme d'une mauvaise source mène à la mort.
  • De même que ces personnes ont mangé gratuitement, de même l'enseignement de Jésus est gratuit.

Certainement qu'il y a encore énormément de parallèles à relever...

Dieu dit encore :

Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, même celui qui n'a pas d'argent ! Venez, achetez et mangez. Venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer !
Esaïe 55 : 1

Jésus reprit à son compte ces paroles :

venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
Matthieu 11 : 28

Ne privez pas votre âme d'un repas gratuit. Qui que vous soyez (chrétien ou non), faites attention que votre âme ne meure pas de faim, donnez-lui la méditation de la Bible à manger...

3. Expliquer ce que Dieu attend des hommes

La petitesse des hommes dans ce passage nous montre la grandeur de Jésus :

  • Ils sont à court de moyens
  • Ils n'ont aucune solution
  • En creusant bien la question, leurs ressources sont ridicules face aux besoins

Mais devant l'incapacité des disciples à nourrir la foule, que leur dit Jésus ?
« Donnez-leur vous-mêmes à manger ».

Évidemment, nous chrétiens, en nous-mêmes, nous sommes également aussi démunis de nos jours pour répondre aux problèmes de notre entourage.
En nous-mêmes, on n'a pas de solutions pour notre société.
Et même en faisant des efforts pour trouver des réponses, on se rendrait vite compte que sans le Saint-Esprit, nos remèdes ne seraient pas efficaces pour donner le repos des âmes.

Mais voilà, Jésus leur dit : donnez-leur vous-mêmes à manger.
Concrètement, Il ordonne encore à ses disciples de faire la même chose quand Il dit :

allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.
Matthieu 28 : 19-20

Quand Jésus dit « Allez », Il s'adresse à des disciples qui doivent faire d'autres disciples. Il est donc important de comprendre la notion de disciple de Christ.

Nous pouvons avoir quelques enseignements à ce sujet, rien qu'en regardant l'attitude des douze disciples ce jour-là :

  • De même que les disciples ont donné ce que Jésus leur a donné, de même, un disciple doit enseigner ce que Jésus a enseigné.
  • De même que les doutes des disciples n'ont pas remis en question la force de Jésus, de même, un disciple peut douter, être un peu décontenancé, mais il gardera la foi.
  • De même que les disciples s'en sont remis à Jésus pour la solution, de même, un disciple doit s'attendre au Saint-Esprit avant d'agir.
  • De même que les disciples ont obéi, de même, un disciple doit obéir à ce que Dieu lui a mis dans le cœur.

Ce miracle est donc très encourageant parce que quand un disciple joue son rôle de disciple, il peut voir la gloire de Dieu mise en œuvre.
Il faut bien comprendre que si les disciples n'avaient pas obéi et avaient manqué de foi...
Jésus aurait de toute façon nourri la foule, mais les disciples auraient manqué de participer à l'œuvre de Jésus.

Ce miracle invite donc le chrétien à être un vrai disciple.

Comme la foule a été nourrie par les disciples, il a plu à Dieu d'utiliser ses enfants pour faire croitre d'autres enfants, selon qu'il est écrit :

considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n'y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages ; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu'on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu.
1 Corinthiens 1 : 26-29

Jésus veut encore que nous voyions/participions à son œuvre, car son royaume viendra avec ou sans nous.
Soyons de bons disciples pour saisir la grâce de voir/participer à l'œuvre de Christ.

Conclusion

Beaucoup d'hommes, d'associations, de mouvements, de sites internet... se réclament de Dieu.
Mais est-ce qu'ils donnent la bonne nourriture, c'est-à-dire dévoiler Jésus-Christ, selon qu'il est écrit :

Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.
Jean 6 : 56-57

On comprend qu'il ne s'agit pas de cannibalisme, comme l’Église Catholique le laisse penser avec l'eucharistie, mais simplement de recevoir, comprendre et appliquer les enseignements de Jésus-Christ. D'ailleurs, la conclusion du même discours est :

Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, leur dit : Cela vous scandalise-t-il (que je dise manger mon corps et buvez mon sang) ?
Et si vous voyez le Fils de l'homme monter où il était auparavant?...
C'est l'esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.
Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient point.
Jean 6 : 61-64

Prenons garde de ne pas être comme les disciples qui sont durs de cœur et qui ne pouvaient pas comprendre le miracle !
Nous voyons donc qu'il ne s'agit pas d'éléments charnels mais le Seigneur nous invite à croire des vérités spirituelles qui donnent la vie éternelle. C'est cela la bonne nourriture.