Introduction

Depuis longtemps, Les rabbins ont identifié deux aspects et deux destinées concernant le Messie. Or, ce qui est troublant en étudiant les passages de l'Ancien Testament, c'est que ces deux types de prophéties au sujet du Messie s'opposent totalement. Ils leur ont donné les noms suivants :

  • Messie, fils de David (pour lire cette étude, cliquez ici)
  • Messie, fils de Joseph

Cet article traitera du Messie, fils de Joseph : Le Messie qui meurt pour sauver son peuple.

remarques :
Le Messie n'est pas descendant de Joseph, mais la vie Joseph annonce tellement la vie du Messie, ce titre lui sied très bien (Cf : Esaïe 53).

Nous allons donc étudier la vie de Joseph en parcourant les chapitres 37-50 de Genèse et nous verrons :

  • La mort et la résurrection du Messie.
  • Le salut de l'homme.

Genèse, chapitre 37

Note : Genèse 37 est retranscrit entièrement tout en bas du billet.

verset 1

La vie de Joseph commence avec la mention du pays de Canaan. C'est le Pays promis. La vie de Joseph finira aussi par la mention du pays promis et donc tout ce qui se sera accompli dans la vie de Joseph tend vers ce lieu.

Le pays promis symbolise le paradis, le lieu où le peuple de Dieu passera la vie éternelle en présence du Messie.

La ville (La nouvelle Jérusalem) n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer ; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau.
Apocalypse 21 : 23
verset 2

Joseph était un berger.

Nous voyons le cœur du Messie : un berger qui prend soin de son troupeau. Jésus dira :

je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.
Jean 10 : 11
verset 3

Joseph est le fils aimé de Jacob.

Le Messie est aussi le fils aimé du Père. En effet, la voix du Père a confirmé toute son affection pour Jésus lors de son baptême :

Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles :
Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.
Matthieu 3 : 17
verset 4

Joseph est haï par ses frères de sang. Leur jalousie a deux raisons :

  • Amour du père.
  • Règne futur dévoilé par ses songes.

Cela n'est pas sans rappeler la parabole du vigneron que Jésus a partagé :

écoutez une autre parabole. Il y avait un homme, maître de maison, qui planta une vigne. Il l'entoura d'une haie, y creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l'afferma à des vignerons, et quitta le pays. Lorsque le temps de la récolte fut arrivé, il envoya ses serviteurs vers les vignerons, pour recevoir le produit de sa vigne.
Les vignerons, s'étant saisis de ses serviteurs, battirent l'un, tuèrent l'autre, et lapidèrent le troisième. Il envoya encore d'autres serviteurs, en plus grand nombre que les premiers ; et les vignerons les traitèrent de la même manière.
Enfin, il envoya vers eux son fils, en disant : ils auront du respect pour mon fils.
Mais, quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux :
Voici l'héritier ; venez, tuons-le, et emparons-nous de son héritage.
Et ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent.
(Jésus demanda au chef religieux juif) Maintenant, lorsque le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ?
Ils lui répondirent : il fera périr misérablement ces misérables, et il affermera la vigne à d'autres vignerons, qui lui en donneront le produit au temps de la récolte.
Jésus leur dit :
N'avez-vous jamais lu dans les Écritures : la pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l'angle ; c’est du Seigneur que cela est venu, Et c'est un prodige à nos yeux ? C'est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits. Celui qui tombera sur cette pierre s'y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé.
Après avoir entendu ses paraboles, les principaux sacrificateurs et les pharisiens comprirent que c'était d'eux que Jésus parlait, et ils cherchaient à se saisir de lui ; mais ils craignaient la foule, parce qu'elle le tenait pour un prophète
.
verset 13

Joseph a été envoyé par son père pour prendre des nouvelles de ses frères.

Jésus est aussi envoyé par le Père vers ses frères. Jésus dira :

je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël.
Matthieu 15 : 24
verset 18

Les frères de Joseph ont comploté pour se débarrasser de lui.

De même, les juifs ont comploté contre Jésus pour le tuer.

Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient quelque faux témoignage contre Jésus, suffisant pour le faire mourir.
Matthieu 26 : 59
verset 23

Joseph a été dépouillé de son manteau qui le distinguait de ses frères.

Jésus a été dépouillé de sa gloire pour être humilié.

Les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et ils en firent quatre parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique, qui était sans couture, d'un seul tissu depuis le haut jusqu'en bas.
Jean 19 : 23
verset 28

Joseph a été vendu par ses frères.

Jésus a été vendu par un de ses disciples.

Que voulez-vous me donner, et je (Judas) vous (Les scribes) le (Jésus) livrerai ? Et ils lui payèrent trente pièces d'argent
Matthieu 26 : 15

Nous voyons dans ce chapitre 37 le seul vrai problème des hommes : le rejet du Messie envoyé par le Père.

Genèse, chapitre 38

Le chapitre 38 nous parle d'un extrait de la vie de Juda, fils de Joseph.

  • Juda s'est mis à l'écart de sa famille pour s'installer avec des étrangers.
  • Il prit une femme avec qui il eut trois fils.
  • Le premier est mort à cause de sa méchanceté.
  • Le second devait assurer une descendance à son frère en prenant sa femme mais il ne voulut pas.
  • Dieu désapprouva sa désobéissance, et le fit mourir.
  • Juda promit son troisième fils à sa belle fille, mais ils ne se sont jamais mariés, dû à la négligence de Juda.
  • Alors, sa belle fille dupa Juda et eut un fils avec lui.

Cette histoire peut sembler arriver comme un cheveu sur la soupe mais il y a beaucoup d'enseignement à en tirer. Le principal enseignement est que sans le Messie, on s'embourbe dans le péché. Rappelons simplement que Juda a été le chef de bande dans le chapitre 37. Ainsi, Dieu nous enseigne avec son histoire comment Dieu considère un pécheur :

  • Il est désapprouvé de Dieu.
  • Le péché donne une vie compliquée.
  • Les fruits de nos actes vont d'échec en échec.
  • Le fruit du péché, c'est la mort.
  • Là où le péché de l'homme abonde, la grâce de Dieu surabonde (Perets, fils de Juda est dans la lignée messianique)

Juda préfigure bien l'homme qui a mis Dieu et son Fils hors de sa vie. Mais comme Juda, pour nous en sortir, nous avons besoin de la grâce divine.

Chapitre 39

Le chapitre 39 nous parle de Joseph en prison :

  • Joseph a été vendu à des marchands d'esclaves.
  • Il se retrouve donc esclave pour Potiphar.
  • Les versets 5 à 9 résument la bénédiction et l'épreuve de Joseph.
  • Madame Potiphar insista de plus en plus et ne pouvant arriver à ses fins, elle accusa faussement Joseph d'avoir voulu la violer.
  • Joseph passe du statut d'esclave à prisonnier

Ce chapitre met en exergue le contraste entre Juda et Joseph sur l'intégrité morale. De même, il a un contraste fort entre la sainteté de Jésus et notre totale dépravation sans Dieu.

De plus, le chapitre 39 nous montre la mort du Messie, et voyons sa résurrection avec les chapitres 40 et 41. Ceci dit, il est important de voir que Dieu était toujours avec Joseph (versets 2 et 21). De même, Dieu a toujours été avec Jésus.

Genèse, chapitres 40 & 41

Les chapitres 40 et 41 parlent de Joseph qui passe du statut de prisonnier au statut de chef d’Égypte, second après le Pharaon :

  • L'échanson et le panetier du roi ; deux hauts fonctionnaires, ils se sont retrouvés en prison avec Joseph.
  • L'échanson et le panetier ont eu tous les deux un rêve. Joseph les interpréta et les rêves se sont réalisés comme Joseph avait dit : l’échanson a été rétabli dans sa fonction et le panetier a été pendu.
  • Deux années après, le Pharaon lui-même eut aussi un rêve que personne ne pouvait interpréter.
  • L'échanson proposa l'intervention de Joseph qui interpréta correctement ses 2 rêves : il y aura sept années d'abondance suivies de sept années de famine.
  • Le pharaon reconnaissant que l'Esprit de Dieu était en Joseph, l'éleva au rand de numéro deux dans son royaume pour gérer ces quatorze années.

Quelles caractéristiques de la résurrection du Messie peut-on relever ?

  • Jésus est rétabli à sa place.
  • Jésus est passé de la mort au trône, il est assis à la droite de Dieu.

Par rapport à l'échanson nous pouvons voir Jésus-Christ le juste qui s'est identifié aux pécheurs dans sa mort, pour que le pécheur puisse s'identifier à Jésus dans la vie.
Pour le panetier pendu nous pouvons voir que Jésus-Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous car il est écrit :

Maudit est quiconque est pendu au bois
Galates 3 : 13

Genèse, chapitres 42 & 45

Les chapitres 42-45 nous parlent de la repentance des frères, particulièrement celle de Juda. Nous assistons donc à la réconciliation des frères avec Joseph :

  • Les 7 années d'abondance sont passées et les 7 années de famines commencent.
  • Cela est vrai pour la région de l’Égypte, et aussi pour la région du pays de Canaan.
  • Jacob envoi ses fils acheter des vivres en Égypte.
  • C'est comme cela qu'ils tombent nez à nez avec Joseph (acheteurs/vendeur).
  • Joseph les a reconnus mais pas eux.
  • Joseph les éprouva sur l'amour fraternel.
  • À travers ses épreuves, nous voyons que les frères ont en haine leur péché passé.
  • Finalement, Joseph s'est révélé dans les larmes de joie.
  • Toute la famille de Jacob est montée en Égypte profitant de la position de Joseph.

Ces chapitres montrent que la grâce de Dieu commence avec la repentance. La repentance, c'est s'avouer coupable, comme les frères au verset 42 : 21. Il est intéressant d'en voir les fruits dans la vie de Juda. Lui qui était le premier à vouloir ôter la vie d'un de ses frères, le voilà prêt à donner sa vie pour un autre (44 : 33).

Conclusion

La vie de Joseph avec ses frères illustrent la vie du Messie avec les hommes. Le plus grand péché qu'une personne puisse commettre, c'est de rejeter le Messie.

Mais dans sa grâce, cette mort nous est bénéfique. Elle est bénéfique parce qu'il y a eu une résurrection, une résurrection pour qu'on puisse s'identifier à Lui. Par grâce, le Messie nous a préparé une place royale. Pour bénéficier de cette grâce, nos premiers pas doivent être la repentance. Ainsi, Dieu a transformé en bien ce que les frères de Joseph ont pensé en mal.

Comme nous l'avons mentionné ; l'histoire de Joseph commence avec le pays promis et se finit avec le pays (50 : 24-25). Finir... pas tout à fait :

c’est par la foi que Joseph mourant fit mention de la sortie des fils d'Israël, et qu'il donna des ordres au sujet de ses os.
Hébreux 11 : 22

Nous sommes dans le même cas, nous sommes dans la certitude et l'attente de l'accomplissement du salut. C'est comme attendre le train sur le quai d'une gare.

Alors que ferons-nous en attendant ?
Nous ferons ce que nous dit la Parole : annoncer sa mort jusqu'à ce qu'il revienne... et c'est ce que nous avons fait en nous remémorons la vie de Joseph.

Genèse 37

1. Jacob demeura dans le pays de Canaan, où avait séjourné son père.    
2. Voici la postérité de Jacob. Joseph, âgé de dix-sept ans, faisait paître le troupeau avec ses frères ; cet enfant était auprès des fils de Bilha et des fils de Zilpa, femmes de son père. Et Joseph rapportait à leur père leurs mauvais propos.
3. Israël aimait Joseph plus que tous ses autres fils, parce qu'il l'avait eu dans sa vieillesse ; et il lui fit une tunique de plusieurs couleurs.
4. Ses frères virent que leur père l'aimait plus qu'eux tous, et ils le prirent en haine. Ils ne pouvaient lui parler avec amitié.
5. Joseph eut un songe, et il le raconta à ses frères, qui le haïrent encore davantage.
6. Il leur dit : Écoutez donc ce songe que j'ai eu !
7. Nous étions à lier des gerbes au milieu des champs ; et voici, ma gerbe se leva et se tint debout, et vos gerbes l'entourèrent et se prosternèrent devant elle.
8. Ses frères lui dirent : Est-ce que tu régneras sur nous ? est-ce que tu nous gouverneras ? Et ils le haïrent encore davantage, à cause de ses songes et à cause de ses paroles.
9. Il eut encore un autre songe, et il le raconta à ses frères. Il dit : J'ai eu encore un songe ! Et voici, le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi.
10. Il le raconta à son père et à ses frères. Son père le réprimanda, et lui dit : Que signifie ce songe que tu as eu ? Faut-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner en terre devant toi ?
11. Ses frères eurent de l'envie contre lui, mais son père garda le souvenir de ces choses.
12. Les frères de Joseph étant allés à Sichem, pour faire paître le troupeau de leur père,
13. Israël dit à Joseph : Tes frères ne font-ils pas paître le troupeau à Sichem ? Viens, je veux t'envoyer vers eux. Et il répondit : Me voici !
14. Israël lui dit : Va, je te prie, et vois si tes frères sont en bonne santé et si le troupeau est en bon état ; et tu m'en rapporteras des nouvelles. Il l'envoya ainsi de la vallée d'Hébron ; et Joseph alla à Sichem.
15. Un homme le rencontra, comme il errait dans les champs. Il le questionna, en disant : Que cherches-tu ?
16. Joseph répondit : Je cherche mes frères ; dis-moi, je te prie, où ils font paître leur troupeau.
17. Et l'homme dit : Ils sont partis d'ici ; car je les ai entendus dire : Allons à Dothan. Joseph alla après ses frères, et il les trouva à Dothan.
18. Ils le virent de loin ; et, avant qu'il fût près d'eux, ils complotèrent de le faire mourir.
19. Ils se dirent l'un à l'autre : Voici le faiseur de songes qui arrive.
20. Venez maintenant, tuons-le, et jetons-le dans une des citernes ; nous dirons qu'une bête féroce l'a dévoré, et nous verrons ce que deviendront ses songes.
21. Ruben entendit cela, et il le délivra de leurs mains. Il dit : Ne lui ôtons pas la vie.
22. Ruben leur dit : Ne répandez point de sang ; jetez-le dans cette citerne qui est au désert, et ne mettez pas la main sur lui. Il avait dessein de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père.
23. Lorsque Joseph fut arrivé auprès de ses frères, ils le dépouillèrent de sa tunique, de la tunique de plusieurs couleurs, qu'il avait sur lui.
24. Ils le prirent, et le jetèrent dans la citerne. Cette citerne était vide ; il n'y avait point d'eau.
25. Ils s'assirent ensuite pour manger. Ayant levé les yeux, ils virent une caravane d'Ismaélites venant de Galaad ; leurs chameaux étaient chargés d'aromates, de baume et de myrrhe, qu'ils transportaient en Égypte.
26. Alors Juda dit à ses frères : Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang ?
27. Venez, vendons-le aux Ismaélites, et ne mettons pas la main sur lui, car il est notre frère, notre chair. Et ses frères l'écoutèrent.
28. Au passage des marchands madianites, ils tirèrent et firent remonter Joseph hors de la citerne ; et ils le vendirent pour vingt sicles d'argent aux Ismaélites, qui l'emmenèrent en Égypte.
29. Ruben revint à la citerne ; et voici, Joseph n'était plus dans la citerne. Il déchira ses vêtements,
30. retourna vers ses frères, et dit : L'enfant n'y est plus ! Et moi, où irai-je ?
31. Ils prirent alors la tunique de Joseph ; et, ayant tué un bouc, ils plongèrent la tunique dans le sang.
32. Ils envoyèrent à leur père la tunique de plusieurs couleurs, en lui faisant dire : Voici ce que nous avons trouvé ! reconnais si c'est la tunique de ton fils, ou non.
33. Jacob la reconnut, et dit : C'est la tunique de mon fils ! une bête féroce l'a dévoré ! Joseph a été mis en pièces !
34. Et il déchira ses vêtements, il mit un sac sur ses reins, et il porta longtemps le deuil de son fils.
35. Tous ses fils et toutes ses filles vinrent pour le consoler ; mais il ne voulut recevoir aucune consolation. Il disait : C'est en pleurant que je descendrai vers mon fils au séjour des morts ! Et il pleurait son fils.
36. Les Madianites le vendirent en Égypte à Potiphar, officier de Pharaon, chef des gardes.