La ville

Le petit village de Bergama est situé à quelque 80 km au nord-est d'Izmir (Smyrne), dans la vallée du Caïcus, qui arrose la province de Mysie ; il s'élève à l'emplacement de Pergame, l'imposante cité des temples d'autrefois. Cette cité, Pline l'a considérée comme la ville la plus célèbre d'Asie.

La date de la naissance de la ville est inconnue. De 282 à 133 av. J.-C., date à laquelle la ville devint romaine, Pergame fut une capitale extraordinairement riche, où se succède de prestigieux monarques. L'un d'eux, Eumènes II (197-159) voulut constituer une bibliothèque dont le nombre de livres (200.000) devait dépasser celui de la bibliothèque d'Alexandrie. L'utilisation des parchemins favorisait les aspirations démesurées de ce roi ivre de gloire : À Pergame, tout devait être plus grand qu'ailleurs (les colonnades, bibliothèques, temples…).

Étymologie

Pergame vient du grec « pergamon », qui signifie littéralement « citadelle ». Mais notons aussi que le mot grec pour « parchemin » est « pergamene » alors peut-être y avait-il un jeu de mots en référence à sa prestigieuse bibliothèque.

La religion

Pergame était universellement connue pour la taille imposante et le nombre de ses sanctuaires. On pouvait y admirer le temple d'Athéna, la déesse de la sagesse, le temple de Bacchus, le dieu des festivités et surtout le temple d'Esculape, le dieu-serpent de la santé, qui a fait de Pergame le rendez-vous de très nombreux pèlerins venus y chercher la guérison.

C'est également à Pergame qu'on a construit le temple consacré à Jupiter. Ce temple a été démonté colonne par colonne pour être transporté en Europe, à Berlin, avant la première guerre mondiale.

C'est enfin à Pergame qu'on a élevé le premier temple dédié à un empereur romain : l'empereur Auguste.

Influences babyloniennes

Certains historiens prétendent que les prêtres chaldéens chassés de Babylone par les Perses s'étaient réfugiés à Pergame. De là, ils ont pu continuer à se livrer à l'occultisme et à l'idolâtrie.

Le souverain prête de Babylone, établit à Pergame, portait le titre de Pontifex Maximum, qui signifie « chef constructeur de ponts », d'où découle l'expression « souverain pontife ».

Carte de Pergame

Ville de Pergame

Source : http://maps.google.fr