Jonas 3 : 4-10

Jonas fit d'abord dans la ville une journée de marche ; il criait et disait : Encore quarante jours, et Ninive est détruite ! Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu'aux plus petits. La chose parvint au roi de Ninive ; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d'un sac, et s'assit sur la cendre. Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands ;
Que les hommes et les bête, les boeufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d'eau !
Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu'ils crient à Dieu avec force, et qu'ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables !
Qui sait si Dieu ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s'il ne renoncera pas à son ardente colère, en sorte que nous ne périssions point ?
Dieu vit qu'ils agissaient ainsi et qu'ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu'il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas.

Introduction

Les Ninivites ressemblent beaucoup à notre société : ils étaient très avancés au niveau de la civilisation (grande ville, commerce avancé, bien armé, architecture avancée…) mais ils étaient totalement aveugles spirituellement. De par leur puissance, ils pensaient qu'ils pouvaient faire tout ce qui leur passait par la tête sans jamais en rendre compte à qui que ce soit. Les ruines découvertes par les archéologues témoignent de la violence ambiante.

Dieu, dans sa grâce, s'est révélé à eux comme le Dieu qui jugera leurs vies. Voyons comment plus de 120.000 personnes sont passées du stress des ténèbres au repos de Dieu après avoir fait sa connaissance.

1. Inconscience du jugement de Dieu

Actuellement, notre société ressemble beaucoup à la ville de Ninive. Nous croyons être affranchis du jugement de Dieu parce qu'on est capable d'envoyer des robots sur Mars ! Alors, la tentation est de se dire que la foi en Dieu est pour les peuples primitifs, mais nous, nous savons voyager à la vitesse du son, alors Dieu dans tout ça… Alors, on a enlevé Dieu de toutes nos institutions au nom du progrès scientifique et le plus grave est d'avoir enlevé Dieu de notre vie à titre individuel.

Dans le passé, il eut beaucoup d'écoles privées protestantes. Ces chrétiens pensaient à juste titre qu'il n'était pas possible de dissocier l'enseignement des sciences (maths, physique, français, histoire...) de l'enseignement biblique. Ils pensaient qu'il était nécessaire d'être instruit dans la crainte de Dieu car il faudra Lui rendre compte de tout ce qu'on fera. Mais aujourd'hui, les écoles ont enlevé Dieu de l'enseignement, alors il n'est pas étonnant que les grands scientifiques de ce monde fassent n'importe quoi de leur savoir (armement, agriculture orientée business, les médecins aux services des grands laboratoires...). Remarquez qu'il n'ait nul besoin d'être chrétien pour reconnaitre cela. Nous avons atteint un haut niveau de connaissance sans morale, et notre société avance dans ce sens en pensant qu'elle n'aura jamais à rendre compte à qui que ce soit, à l'image de Sodome et Gomorrhe en leurs temps avant d'être détruit en un jour par la colère de Dieu.

À titre individuel, cela reste vrai. Parce que de toute façon, nous avons un pouvoir d'achat, un pouvoir au travail, un pouvoir dans tel ou tel domaine, on se permet d'agir comme si Dieu ne nous attend pas à la fin de notre vie.

Nous sommes tel un TGV qui fonce droit dans un mur : le jugement de Dieu.

2. La rencontre qui change tout

Mais que montre ce texte ? Ce texte montre que la justice de Dieu peut rendre sage l'ignorant. Les Ninivites étaient totalement ignorants de la justice de Dieu, alors dans sa grâce, Dieu leur envoya Jonas pour les prévenir. Le fait de savoir qu'ils devaient rendre compte à Dieu un jour les a totalement changés.

Avez-vous conscience qu'un jour vous rencontrerez votre créateur ?

La Bible dit que le commencement de la sagesse est la crainte de Dieu. Cette conversion rapide témoigne de leur sagesse. Ils ne savaient pas qu'il y avait un Dieu à qui ils devraient rendre compte de tous leurs agissements et ils ont fait la connaissance du Dieu de justice qui ne laisse pas le péché impuni.

Cette sagesse (crainte de Dieu) vient si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes : je pense que c'était le cas de ce peuple. Ils ont reconnu en eux-mêmes que leur vie était épuisante et ils avaient soif d'une vie juste. En effet, une vie sans justice est une vie épuisante.

Je me souviens de ce commercial qui me racontait que dans sa boite, le patron permettait les coups bas entre commerciaux car la concurrence favorise la croissance du chiffre d'affaires. Mais même pour le plus fort, vivre avec la loi du plus fort épuise. Qui que nous soyons, nous ne sommes pas plus fort qu'un grand rocher qui devient de la poussière à force d'être érodé par l'écoulement d'un ruisseau.

Ce texte montre donc qu'on a besoin de connaitre la justice de Dieu pour expérimenter sa grâce, et c'est cette grâce qui nous donne le repos du cœur.

3. Que faire pour aller à la rencontre de Dieu ?

La part de Dieu, c'est de laisser une chance à ces gens. Voyons donc la part de l'homme :

  • ils crurent Dieu (point de départ incontournable, croire)
  • ils proclamèrent un jeûne (mettre du temps à part pour Dieu)
  • ils se vêtirent de sac de cendre (manifeste la honte et le regret de leur vie passée)
  • Le roi s'humilie aussi (illustre la soumission totale d'une personne)
  • « Qui sait ? Dieu reviendra sur sa décision de détruire la ville des Ninivites » (s'attendre à la grâce de Dieu)

Dieu n'a pas changé et il est le même aujourd'hui !

Si vous ne saviez pas que vous le rencontreriez un jour pour rendre compte, alors voyez sa grâce, parce que maintenant vous le savez. Il vous donne le temps de vous repentir, comme pour les Ninivites :

  • Dieu n'a pas changé, Il est patient afin que tous arrivent à la repentance.
  • Dieu n'a pas changé, Il attend toujours la même chose de l'homme : dans sa justice, Il attend toujours que l'homme se repente pour manifester sa grâce.
  • Dieu n'a pas changé : Le premier pas qu'Il attend est simplement de croire en Lui au nom de son Fils, Jésus.

Conclusion

Avez-vous cru que ce monde sera détruit ? Ninive aurait pu mettre sa confiance dans sa force, dans ses habitudes, mais ils ont cru à juste titre que la colère de Dieu se manifestera pour punir tous les péchés du monde. Ils ont cru aussi que Dieu fera grâce avant que la destruction vienne.

La grâce de Dieu s'est pleinement manifestée en Jésus-Christ :
Le pardon gratuit pour tous ceux qui reconnaissent que Jésus-Christ, Dieu fait homme, a payé par sa mort sur la croix, le prix de la réconciliation avec Dieu.

Avez-vous cru cela ? Croyez en Jésus-Christ et vous aurez le repos du cœur.