Jonas 1 : 1-3

La parole de l'Éternel fut adressée à Jonas, fils d'Amitthaï, en ces mots :
Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle ! car sa méchanceté est montée jusqu'à moi.
Et Jonas se leva pour s'enfuir à Tarsis, loin de la face de l'Éternel. Il descendit à Japho, et il trouva un navire qui allait à Tarsis; il paya le prix du transport, et s'embarqua pour aller avec les passagers à Tarsis, loin de la face de l'Éternel.

Jonas 2 : 1-2

Jonas, dans le ventre du poisson, pria l'Éternel, son Dieu. Il dit :
Dans ma détresse, j'ai invoqué l'Éternel, Et il m'a exaucé; Du sein du séjour des morts j'ai crié, Et tu as entendu ma voix.

Jonas 4 : 1-2

Cela déplut fort à Jonas, et il fut irrité. Il implora l'Éternel, et il dit : Ah ! Éternel, n'est-ce pas ce que je disais quand j'étais encore dans mon pays ? C'est ce que je voulais prévenir en fuyant à Tarsis. Car je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et qui te repens du mal.

Jonas 4 : 10-11

Et l'Éternel dit : Tu as pitié du ricin qui ne t'a coûté aucune peine et que tu n'as pas fait croître, qui est né dans une nuit et qui a péri dans une nuit.
Et moi, je n'aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle se trouvent plus de cent vingt mille hommes qui ne savent pas distinguer leur droite de leur gauche, et des animaux en grand nombre !

Introduction

Ce qui est étonnant dans le livre de Jonas, c'est que c'est un prophète qui est le mauvais exemple ! Cela rappelle que les chrétiens sur terre n'ont pas encore atteint la perfection, même si leur salut est assuré par Christ.

Dieu lui demande quelque chose de précis, proclamer sa justice aux gens de Ninive, et il s'enfuit dans la direction opposée. Le pire, c'est la raison de sa fuite : il s'enfuit parce qu'il ne voulait pas que les Ninivites se convertissent. Que trouve-t-il dans sa fuite ? Des problèmes.

De même, pour le chrétien, le repos du cœur n'est trouvé que pour celui qui met en pratique l'amour de Dieu dans sa vie, sachant que le plus grand acte d'amour que nous pouvons manifester auprès d'une personne, c'est de lui présenter la personne de Jésus-Christ, afin que son âme soit sauvée de l'enfer.

1. Problème : une foi centrée sur soi

Quel est le problème de Jonas ?
Il ne connait que très partiellement le Dieu d'amour qu'il sert, du coup, le repos ne sera que partiellement présent dans sa vie.
Quelle partie de l'amour de Dieu connait-il ? La partie qui concerne sa propre personne. Regardez ce chapitre 2 où Jonas, repris par Dieu, prie.
Sa prière montre qu'il est versé dans les Écritures car il est en train de citer des psaumes. C'est à cela qu'on reconnait un vrai enfant de Dieu d'ailleurs. Oui, un chrétien tombe parfois dans la désobéissance, mais il saura toujours se retourner vers son Père. « Je me suis souvenu de L'Éternel » dit Jonas.

Si Jonas connaissait le Dieu d'amour pour lui-même, il ne connaissait pas assez le Dieu qui aime tous les peuples. En effet, les juifs considéraient ces peuples comme impurs et ne voyaient en eux que la cible de la foudre de la justice de Dieu qui les anéantira. Les juifs ne voyaient pas que Dieu aime aussi toutes les nations et qu'eux aussi pouvaient accéder au salut. C'est exactement comme l'apôtre Pierre qui a eu du mal à aller chez Corneille, ce soldat romain qui craignait Dieu.

Ce qui est intéressant dans ce texte, c'est que connaitre Dieu n'est pas un savoir théorique, de l'ordre de l'intellect. Regardez, Jonas connaissait le caractère de Dieu, mais cela n'a pas suffi à lui donner la paix.

2. Vivre l'amour de Dieu

Que signifie exactement connaitre Dieu ?
Ce que Dieu attend des chrétiens, c'est que nous soumettions nos désirs à ses désirs. Non seulement nous devons apprendre qui est Dieu, mais en plus, nous devons vouloir ce qu'Il veut. Rappelons-nous que Dieu n'est pas resté là-haut. Il est descendu ici bas sous la forme d'un homme en Jésus-Christ afin que nous puissions Lui ressembler : de même que Jésus a renoncé à ses droits divins pour venir sur la terre et qu'Il a renoncé à vie en mourant sur la croix, de même, l'amour de Dieu nous pousse à renoncer à notre personne, à renoncer à notre confort personnel, il veut nous utiliser pour proclamer son amour aux autres en annonçant le message de l'Évangile.

Nous avons besoin d'expérimenter cet amour divin pour les autres car c'est dans ce service que viendra le repos intérieur.

Connaissez-vous ce Dieu d'amour ?
Jonas ne le connaissait pas profondément. Voyez au chapitre 4, il pleure sur lui-même alors que Dieu est en train de se révéler à lui. Dieu était en train de démontrer à Jonas qu'Il est le Dieu d'amour en montrant son amour pour les Ninivites.

Connaissez-vous ce Dieu d'amour ?

  • Cet amour qui vous presse à proclamer l'Évangile afin que ceux qui sont dans les ténèbres soient sauvés.
  • Cet amour qui fait qu'au travail, à l'école, dans sa famille... on se rend compte que Dieu nous a placés là avant tout parce qu'autour de nous, il y a des gens comme ces ninivites : Ils n'ont jamais entendu la bonne nouvelle en Christ.

Connaitre ce grand Dieu d'amour nous poussera à parler de Lui. C'est normal, car quel que soit notre interlocuteur (chrétien/pas chrétien), la seule chose dont il a besoin est Jésus-Christ.

Conclusion

Nous ne connaissons pas la fin de l'histoire. Jonas s'est-il repenti de son manque d'amour ? Le narrateur a peut-être fait exprès de laisser la question en suspens pour nous interpeler nous aussi.

À la place de Jonas, seriez-vous un serviteur rempli de l'amour de Dieu ?
Rempli au point de se réjouir d'annoncer l'évangile par amour pour les perdus ?
Rempli au point de se réjouir de voir sauvés des ennemis potentiels ?

Pour le chrétien, ces questions sont importantes parce que de la réponse dépendra la paix ou le tourment dans le cœur ici bas.