Introduction

Dieu a entretenu durant des années un mystère :

... le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir :
Christ en vous, l'espérance de la gloire.
Colossiens 1 : 26-27

Ce grand mystère est la venue de Dieu dans le cœur du croyant.

En venant dans le cœur de celui qui a mis sa foi en Jésus-Christ, Dieu l'a doté de toutes les ressources nécessaires pour être en pleine communion avec la sagesse suprême, c'est-à-dire Dieu Lui-même. De plus, cette communion influe dans tous les compartiments de sa vie.

Cette communion intime n'a pas pour but de vivre une vie spirituelle en solitaire. Le Saint-Esprit dans le chrétien est la base de la communion fraternelle avec les autres chrétiens.

Cet article présentera donc comment Dieu veut s'approcher de celui qui est purifié en Jésus-Christ et comment dans sa nouvelle vie, le chrétien marche en communion avec les autres rachetés.

1. Dieu veut s'approcher

Dieu était à côté de Adam et Ève dans le jardin d'Éden. Suite à leur désobéissance, le premier couple a été expulsé du jardin d'Éden et s'est éloigné de Dieu par la même occasion. Leur corps, marqué par le péché, ne pouvait plus supporter la présence glorieuse de Dieu. Ce corps flétri, Adam l'a donné à toute sa descendance, c'est-à-dire tout le genre humain. C'est pour cette raison que le prophète Ésaïe dit lorsque l'Éternel lui a parlé :

malheur à moi ! je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j'habite au milieu d'un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, l'Éternel des armées.
Esaïe 6 : 5

Mais Dieu a toujours laissé comprendre qu'Il viendra pour rétablir la relation avec sa créature par une Nouvelle Alliance :

Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit l'Éternel : Je mettrai ma loi au dedans d'eux, Je l'écrirai dans leur cœur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.
Jérémie 31 : 33

Cette nouvelle alliance a été l'objet d'intrigues par le passé, selon qu'il est écrit :

Les prophètes, qui ont prophétisé touchant la grâce qui vous était réservée, ont fait de ce salut l'objet de leurs recherches et de leurs investigations,  voulant sonder l'époque et les circonstances marquées par l'Esprit de Jésus-Christ qui était en eux, et qui attestait d'avance les souffrances de Christ et la gloire dont elles seraient suivies.
1 Pierre 1 : 10-11

Les prophètes avaient saisi que Dieu avait prévu d'accomplir quelque chose d'extraordinaire mais il ne pouvait pas tout comprendre. Mais, même s'ils ne comprenaient pas tout, ils avaient compris que cette nouvelle alliance allait être quelque chose de glorieux.

Avec cette Nouvelle Alliance, le Seigneur aura de nouveaux résultats :
La communion avec Lui sera inviolable, contrairement à la première alliance. Cette Loi, dans le cœur du croyant, n'est pas une liste de règles à suivre, mais elle représente l'ensemble de la sagesse de Dieu. Cela est la plus merveilleuse des nouvelles qu'une personne puisse entendre car cela veut dire qu'il devient possible à un homme de vivre la grande vie à laquelle chaque homme aspire.

Comment Dieu a-t-il accompli cette prophétie ?

Comme nous avons lu au verset Colossiens 1 : 26, l'accomplissement de cette prophétie est :
Christ en personne est en nous.

Celui dont il est dit « la Parole » (Jean 1 : 1) est en nous. Celui dont il est dit qu'en Lui habite toute la plénitude de Dieu (Colossiens 2 : 9) est nous.

Sous quelle forme Jésus est nous ?

Christ est nous sous la personne du Saint-Esprit. Nous comprenons tout de suite l'importance de dire que le Saint-Esprit est bien plus que la force agissante de Dieu, Il est la personne de Jésus-Christ lui-même selon la promesse qu'Il a dite :

Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous.
Jean 14 : 8

Toute la pensée de Dieu est donc en nous qui croyons par la foi et il nous reste plus qu'a l'écouter et la laisser s'exprimer à la lecture de sa Parole écrite. En effet, Christ qui est la Parole vivante est en nous. Et cette Parole vivante fera écho à ce que nous lisons dans sa Parole écrite et ainsi, sa volonté se dessinera et il sera simple de la suivre.
Le travail conjoint de la Parole vivante en nous et de la Parole écrite est clair dans le verset suivant :

prenez l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu
Éphésiens 6 : 17

Le travail de l'Esprit se fera donc avec sa Parole écrite. Remarquons que ce verset est sous la forme d'une exhortation car le verbe « prendre » est conjugué au mode impératif. Cela signifie que nous avons une part à faire. Dieu ne veut pas nous laisser passifs mais Il veut nous utiliser. Il nous demande d'ouvrir activement notre esprit, notre âme et notre corps à sa Parole afin d'être capable de discerner et d'accomplir sa volonté.

2. Espérance glorieuse

Notre espérance glorieuse est que Christ est nous. Selon la Parole de Dieu, c'est une certitude et ceci est glorieux parce que Christ est venu en nous avec toute la gloire majestueuse de Dieu. De ce fait, nous avons en nous les moyens pour vivre conformément aux standards de sainteté de Dieu, selon qu'il est écrit :

Car en lui (Jésus) habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en lui
Colossiens 2 : 10

Si la plénitude de Dieu est en Christ et que Christ est nous, alors nous avons tout pleinement en Christ !! Quelle nouvelle merveilleuse n'est-ce pas ?
Cette vérité est dite autrement :

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis de toute sorte de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ !
Éphésiens 1 : 3

Pour illustrer ce propos, nous pouvons penser à la terre et à son noyau fluide et métallique. Ce liquide en mouvement à cause des rotations de la terre. Ce mouvement génère un champ électromagnétique, visible à l'œil nu sous la forme d'aurores boréales ou australes.
Une des conséquences de l'existence de champ électromagnétique est que la terre est protégée des vents radioactifs du soleil et ainsi, la vie prospère sur terre. À l'opposé, la planète Mars a son noyau éteint et donc, elle n'a pas ce bouclier. Cela explique qu'il n’y a pas la vie sur Mars.

Pour les hommes c'est un peu la même chose. Il y a ceux qui ont en eux les moyens de vivre et d'autres qui sont livrés à eux-mêmes et périssent. La question que nous pouvons nous poser est la suivante : avons-nous la vie en nous ? Avons-nous dans notre cœur cette source d'énergie qui nous donne la sagesse et nous protège des fausses doctrines qui mènent à notre perte ?
Ainsi Dieu s'est approché au plus près de nous et ce qu'Il attend, c'est que nous lui ouvrons notre cœur, selon qu'il est écrit :

Approchez-vous de lui (Jésus), pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ;
1 Pierre 2 : 4

3. La marche chrétienne, enfin possible

Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus Christ, marchez en lui, étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d'après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces.
Colossiens 2 : 6-7

Recevoir Christ a donc un sens littéral :
Le Messie vient dans le cœur de celui qui a cru au message de l'Évangile. Nous avons donc l'espérance de vivre une vie glorifiée par le Seigneur. Nous pouvons avoir la certitude d'être capables de marcher en Lui (Jésus-Christ).

Analysons ce verset et voyons que la marche avec le Seigneur est une progression.
Il y a un temps pour naître, un temps pour s'enraciner, un temps pour construire et un temps pour s'affermir.

Premier pas

La marche commence dans un premier temps par recevoir Christ en passant par la nouvelle naissance. Cette nouvelle naissance passe par la mort à soi-même. Jésus dit :

En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit.
Jean 12 : 24

Jésus dit cela d'abord pour Lui-même. Sur la croix, Jésus a accepté de mourir pour les hommes pour qu'ils puissent vivre en plaçant leur espérance dans sa résurrection. Ensuite, Jésus explique que c'est également le chemin de celui qui le reçoit. Il meurt à lui-même pour vivre pour le Seigneur, comme cela, il portera beaucoup de fruits. Ces fruits sont la démonstration même d'une vie transformée par Dieu.

Second pas

Dans un deuxième temps, la marche continue par bien s'enraciner en Lui. Maintenant que nous sommes justifiés par le sang de Jésus-Christ, car Jésus-Christ est l'agneau de Dieu qui ôte le péché du monde, nous avons la permission de nous approcher de Dieu et de nous encrer en Lui.

Heureux l'homme qui... trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, Et qui la médite jour et nuit !
Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point : Tout ce qu'il fait lui réussit.
Psaume 1 : 1-2

Si un arbre veut donner du fruit, il serait bon qu'il se trouve près d'un courant d'eau pour ses racines puissent boire. De même, si un chrétien espère porter du fruit, c'est-à-dire réussir à atteindre l'objectif de Dieu, il doit s'enraciner dans la Parole c'est-à-dire, comme le verset le dit, méditer la Bible jour et nuit. Avec l'Esprit de Dieu en nous, notre lecture sera productive. Une lecture assidue de la Bible ouvrira davantage notre intelligence à celle de Dieu.

Troisième pas

Le troisième pas de la marche est de fonder notre vie sur Jésus. Ce la signifie mettre en pratique tout ce que nous savons de Lui.

Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus Christ.
1 Corinthiens 3 : 10-11

L'apôtre Paul a été utilisé par Dieu pour nous exposer par écrit une partie de sa pensée. Et méditant la Bible, nous nous sommes approprié ce fondement et nous devons maintenant bâtir. Prenons garde, nous dit le verset, à la manière dont nous bâtissons. Nous devons donc veiller à ce que nous entreprenons vient bien de l'inspiration du Saint-Esprit et non de notre chair, qui nous influence encore tant que nous sommes ici bas.

Dernier pas

La dernière marche est l'affermissement. Nous avons besoin d'être affermis surtout au moment de l'épreuve. En effet, lors de l'épreuve, la tentation d'abandonner le Seigneur vient. Seuls les arbres affermis tiennent bon lors des grandes tempêtes.

Résistez-lui (le diable) avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde.
1 Pierre 5 : 9

Avec Christ en nous, la marche du chrétien devient possible. Et cette marche n'est pas une marche solitaire mais collective. Cette marche s'effectue avec tous les chrétiens dans le monde, avec tous ceux qui ont mis leur confiance dans les mérites de Christ.

4. L'unité dans l'Esprit

Avec la force que le Saint-Esprit nous donne, nous avons donc les moyens de résister à notre adversaire, le diable. Le plus grand piège quand vient l'épreuve, c'est de baisser les yeux et ne voir que nos limites au lieu de lever les yeux à Christ.

Ce verset de 1 Pierre 5 : 9 nous rappelle bien que l'épreuve est un évènement incontournable et que cette épreuve, c'est l'Église universelle qui l'a vie. Ainsi, lorsque nous ne sommes pas sous l'orage de l'épreuve, pensons aussi à prier les uns pour les autres. La prière est notre force pour résister et demeurer ferme.

... afin qu'ils aient le cœur rempli de consolation, qu'ils soient unis dans la charité, et qu'ils soient enrichis d'une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ
Colossiens 2 : 2

Le combat de l'apôtre Paul, et donc de Dieu, est d'unir les chrétiens à travers ce mystère dévoilé. L'unité des chrétiens est basée avant toute chose sur le fait que c'est l'Esprit de Dieu en nous qui nous unit.

Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment.
1 Corinthiens 1 : 10

Ainsi, à titre individuel, le chrétien est équipé pour marcher en Christ et cette marche est collective. De cette marche collective naît l'amour fraternel.

Conclusion

La Bible révèle tous les mystères qu'une personne doit connaître et parmi ces mystères, il y a le fait que Jésus-Christ est entré dans le cœur de celui qui s'est humilié devant Dieu et lui a demandé pardon pour ses péchés.

Lorsque Christ a envoyé le Saint-Esprit au chrétien lors de sa conversion, c'est Lui-même qui est venu habiter en lui. Cette communion incassable entre le chrétien et Christ est la base pour :

  • Vivre une vie qui honore le Père.
  • Vivre une communion fraternelle avec les autres rachetés.