Introduction

Des personnes m'ont demandé de traiter du sujet de l'homosexualité selon la Bible.

Lorsque nous lisons notre Bible, nous voyons que c'est un péché devant Dieu. Nous pouvons prendre comme exemple le verset suivant :

Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination. (Lévitique 18 : 22)

Pour comprendre pourquoi Dieu qualifie ces pratiques d'abomination, il est bon de comprendre la définition du péché. Cela nous aidera à comprendre que l'homosexualité est une conséquence du péché parmi tant d'autres et non la raison première.

Nous conclurons par le rappel que comme tout péché, Dieu use de patience pour donner à chaque pécheur l'opportunité de se repentir et de démarrer une nouvelle vie.

1. Définition globale du péché.

Avant de se plonger dans le thème de l'homosexualité, il est important de définir le péché.

Lorsque Dieu créa les cieux et la terre, Il ponctua chaque jour par le constat que ce qui a été créé était bon. Ainsi, en cinq jours, il créa ce qu'on appelle communément la nature. Tout était mis en place pour recevoir ce qui avait le plus de plus important pour Lui : l’homme et la femme.

Effectivement, le sixième jour, Adam et Ève furent créés. Dieu dit que cela fut très bon. La création était parfaite et tout était prêt pour le septième jour, le jour où Dieu pouvait partager son repos avec Ses enfants.

Mais le diable, sous la forme d'un serpent, séduisit le premier couple en les incitant à mettre de côté le commandement de Dieu. Or, dès l'instant où ils ont enlevé leur confiance dans la Parole de Dieu au point de Lui obéir, le péché est entré dans leur vie.

Que s'est-il passé exactement ?
Dieu avait dit :

L'Éternel Dieu donna cet ordre à l'homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.
Genèse 2 : 16-17

Mais, Adam et Ève ont préféré mettre leur confiance dans les paroles mensongères du diable :

La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence ; elle prit de son fruit, et en mangea ; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea.
Genèse 3 : 6

Ainsi, dès l'instant où l'homme et la femme ont mis de côté la Parole de Dieu, ils sont entrés dans un état de péché.
Le péché est comparable à un maître qui oblige son esclave à faire l'opposer de la volonté de Dieu. Ainsi, cela peut prendre diverses formes tant que la volonté de Dieu n'est pas appliquée.

2. Ce que Dieu avait prévu pour les couples.

Adam a plongé l'humanité sous l'esclavage du péché. Cela signifie que toutes les parties de la vie sont infectées par la dictature du péché, selon qu'il est écrit :

chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui.
2 Pierre 2 : 19

Il y a un domaine qui n'échappe pas à la règle : c'est la notion de couple.

Dieu avait prévu de donner à l'homme un vis-à-vis qui lui serait une aide précieuse. Adam devait aimer sa femme tandis que Ève devait respecter son mari.
Cette relation devait illustrer l'amour de Jésus-Christ envers son Église : deux êtres différents unis par l'amour.

Mais, la souveraineté du péché fait qu'il oblige ceux qui sont sous son esclavage à déshonorer la gloire de Dieu. Dans le domaine du mariage, il a plusieurs cordes à son arc :

  • Affaiblir le rôle du mari.
  • Corrompre le rôle de la femme.
  • Faire des maris brutaux.
  • Amener la polygamie.
  • Amener l'adultère.
  • Promouvoir le libertinage.
  • Faire tomber le désir naturel de pureté des filles.
  • Maintenir le cycle : Avoir de mauvais parents -> Devenir de mauvais parents -> Avoir de mauvais parents -> Devenir de mauvais parents...
  • ... etc...

Ainsi, la souveraineté du péché se manifeste au sein de notre société de manières très diverses et variées dans la vie des couples.

Nous sommes bien loin de ce Dieu avait prévu !

3. L'homosexualité est une conséquence et non une cause péché.

Ainsi, l'apparition de l'homosexualité n'est pas étonnante. Elle n'est qu'une expression parmi tant d'autres de l'endoctrinement du péché.

La source du problème est le même que n'importe quelle pratique contraire à la volonté de Dieu : tout commence avec le rejet de Dieu. Dès lors, on donne la porte ouverte à la tyrannie du péché dans nos vies si bien que notre façon de penser est totalement renversée.

En fin de compte, si Dieu laisse l'homosexualité s'exprimer, c'est pour faire comprendre à ceux qui sont liés à ces pratiques qu'ils sont sous la colère de Dieu !
Cela est bien décrit dans le premier chapitre de la Première Épître aux Romains :

La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, car ce qu'on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître.
En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, puisque ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.
...
C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature ; et de même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.
Extraits de Romains 1

La Parole de Dieu explique donc bien que le rejet de Dieu entraine diverses infamies dans les vies, notamment l'homosexualité.

Je rappelle qu'on parle de l'homosexualité parce que c'est le thème mais il est aussi infâme de tromper sa femme, de battre sa femme, de ne pas montrer de l'affection envers sa femme...
Le péché est aussi présent dans les couples hétérosexuels pour la même raison (rejet de Dieu) mais ce n'est pas pour autant que cela donne des excuses valables aux autres égarements.

4. La grâce est aussi ouverte pour ce péché-là.

Notre société a décidé d'accepter ce que Dieu trouve inacceptable. Pour ceux qui se joignent à cette décision, je n'ai pas grand-chose à leur dire de plus que ce qui a été lu dans l'Épître aux Romains...

Mais je suis certain qu'il y a des personnes qui désirent faire du Dieu saint leur Seigneur mais qui sont bloquées par leur tendance homosexuelle.

À ceux-là, j'ai quelque chose à leur dire où plus précisément, la Bible à quelque chose à leur dire :

  • La puissance du péché plus forte que celle de l'homme.
    Cela signifie qu'une personne prise par ces pulsions ne saura jamais s'en défaire d'elle-même.
  • La Bible dit que l'Évangile est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit (Romains 1 : 16).
    Cela signifie que si une personne demande pardon d'avoir rejeté Dieu et qu'elle place sa foi en Jésus-Christ, Dieu brisera les chaines de l'homosexualité car Il est plus puissant que le péché

L'homosexualité n'est pas un péché qui nous disqualifie de venir à Dieu. Au contraire, si vous vous rendez compte du malheur qu'elle produit dans votre vie, c'est qu'aujourd'hui c'est le bon moment de crier à Dieu dans une prière.

Exemple de Prière :

Père, pardonne-moi de t'avoir négligé jusque-là.
Aujourd'hui je veux revenir à toi de tout mon cœur.
S'il te plaît, délivre-moi de mon esclavage au péché qui se manifeste par [... à vous de remplir...]
Merci parce que Jésus-Christ a payé pour mes péchés en mourant sur la croix.
Aujourd'hui, je veux Te suivre en recevant Jésus-Christ ressuscité dans mon cœur.
Amen.

Conclusion

L'homosexualité n'est pas la première raison qui fait de nous un pécheur. La principale raison est que nous n'acceptons pas Dieu comme notre Seigneur.

Dès l'instant où nous rejetons Dieu, le péché exerce son autorité sur nous et nous amène à pratiquer une vie qui ne glorifie pas Dieu. Parmi ces pratiques, il y a l'homosexualité.

Mais, tant que nous avons un souffle de vie, l'accès à Dieu est possible par la repentance. C'est-à-dire que n'importe quel esclave du péché peut dès maintenant crier à Dieu pour le secourir.

La bonne nouvelle est qu'Il le fera parce qu'Il l'a promis par la bouche de Jésus-Christ :

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.
Matthieu 11 : 28-30